5/7 – Université d’été Transurfing : stage d’intégration pluridisciplinaire, présentation de l’atelier ROUE MEDECINE DES INDIENS HOPIS animé par JEF MAYORAL

J’ai le plaisir aujourd’hui de vous présenter et d’interviewer cette semaine Jef Mayoral. A la fois coach et formateur, il est aussi l’hôte attentif et talentueux du chalet le Jura qui accueille l’université d’été Transurfing pour la deuxième année, avec le trajet d’intégration pluridisciplinaire, du 10 au 19 août 2015.

Photo JefActuellement coach de vie et pour la préparation mentale des sportifs, Jef est sophrologue et praticien en respiration consciente. Il est aussi formé à l’Université de la Paix de Pierre Weil au Brésil, au biomagnétisme humain, au chamanisme… et j’en passe. La roue médecine des indiens Hopis a été un tournant déterminant dans sa vie et un précieux outil pour le transurfeur convaincu qu’il est. Il nous partagera cet outil hollistique lors d’un passionnant atelier.

Q : Après un riche parcours toi aussi, tu as découvert l’approche comportementale Transurfing. Que s’est-il passé pour toi depuis Jef ?

J’ai découvert Transurfing 1 an 1/2 avant de faire le premier résidentiel d’été au chalet le Jura. Ce jour-là, j’ai dit c’est ce qu’il me faut ! Depuis les synchronicités n’ont jamais cessé et je vis vraiment une belle histoire. Transurfing est dans l’air du temps, je remarque autour de moi que le monde manque de repères et c’est souvent la perte du sens de la vie qui perturbe notre existence. 

Q : Vadim Zeland insiste sur l’absolue nécessité pour le créateur quantique de veiller à son bien-être physique et vibratoire, notamment via une pratique respiratoire. Transurfing n’est pas pour autant une approche corporelle. La roue médecine des indiens Hopis que tu nous proposes de découvrir dans l’atelier que tu animes, favorise-t-elle cette précieuse santé vibratoire ?

Quand j’ai fini ma formation en respiration consciente en 2006, je m’étais projeté 10 ans plus tard comme coach de vie. 

Je cherche avant tout une approche holistique de la vie, j’ai trouvé cela avec Pierre Weil, un des précurseurs en psychologie Trans-personnelle et plusieurs années plus tard avec Michèle Burdet, chamane qui m’a initié et fait découvrir la roue médecine des indiens Hopis. Cette approche permet de tenir compte des 4 aspects de l’être humain (physique, mental, émotionnel et spirituel). Pour moi il n’y en a pas un plus important que l’autre mais chacun doit remplir son rôle … La roue médecine favorise l’autonomie de la personne et nous indique également que nous avons toujours le choix. Les hopis avaient déjà cette connaissance globale du monde qu’ils ont su conserver et que nous les occidentaux avons perdue. Mais l’histoire ne s’arrête pas là et l’aventure continue. 

Les pratiques respiratoires favorisent le bien être dans sa globalité, tous les matins je pratique une méthode simple qui prend quelques minutes et cela a changé ma vie. J’arrose le tout avec des belles intentions internes et depuis les intentions externes viennent frapper à ma porte. 

Q : Tu me disais avoir été initié au chamanisme mais préférer ne pas être présenté comme « chamane ». Reconnaissant là la belle simplicité et l’humanisme qui te caractérisent, serais-tu de ceux qui pensent que nous le sommes tous, chacun à notre humble niveau ?

Souvent je dis que si je suis chamane alors on l’est tous un peu, ou alors personne ne l’est. Je sais faire le pain mais ne suis pas boulanger. Le chamanisme est avant tout pour moi un outil. Alors après, en coaching on dit qu’on n’utilise pas l’outil, qu’on est l’outil… Je vous laisse avec ça.

Q : Pendant le stage tu seras formateur et coach, mais tu es également notre hôte et le maître aux fourneaux, menant au chalet le Jura un bien beau projet. Veux-tu nous parler de cette casquette-là ?

En 2001 alors que je me retrouve hospitalisé pour un problème de santé qui n’a jamais pu être diagnostiqué, le médecin vient me voir, s’assoit à côté de moi et me dit : « Monsieur Mayoral, on a rien trouvé, si j’étais à votre place, je prendrais des chèvres et j’irais vivre à la montagne. » Ça a été un déclic ! Une fois rentré à la maison j’ai acheté des petites chèvres, des poules, un coq et je suis partie à la recherche d’un gîte sur les montagnes du Jura, c’était mon rêve de gosse !

Je vous passe les détails mais l’histoire est digne d’un joyeux transurfeur. Le chalet m’attendait et depuis, j’ai pu mettre en place une belle activité dont l’accueil des groupes en développement personnel, mais aussi des randonneurs sur la grande traversée du Jura. On y fait souvent des belles rencontres, la dernière en date c’est Viviane, 73 ans qui fait le tour de France en autonomie avec un cheval et une mule.

Q : La pratique de la roue médecine des indiens Hopis favorise l’autonomie, voilà qui est séduisant et tout à fait dans l’esprit Transurfing. Peux-tu nous en dire plus sur l’atelier ?

Je propose de partager mes connaissances de cet outil dont la découverte fut un véritable tournant dans ma vie. Il sera question de découvrir le sens de la roue médecine, comment le mettre en pratique dans la vie au quotidien et comment établir des ponts pour une meilleure intégration de Transurfing et d’autres enseignements (esséniens) que je rejoins et qui se rejoignent complètement. Tout cela participe de la fameuse bonne vue de l’aigle…

Merci Jef, je suis heureuse que tu fasses partie de notre équipe de formateurs et ravie de revenir au chalet le Jura, que d’apprentissages, d’alignements et de précieux moments de vie (dont les délicieux repas ) en perspective ! En un mot je dirais : qu’il est bon d’être ensemble chez toi, merci de nous y accueillir.

>> ICI toutes les informations sur le stage de développement et d’intégration pluridisciplinaire proposée à l’Université d’été Transurfing, dans le Jura français, du 10 au 19 août 2015

smiley

L’vous ira bien !

Au plaisir de vos commentaires et partages et à très bientôt pour la suite : un interview de chaque formateur et de son atelier dans les semaines qui viennent ! Vous les recevrez automatiquement, en vous inscrivant sur mon blog. Merci de votre fidélité :)

Votre dévouée, Tati Clara

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.