6/7 – Université d’été Transurfing : stage d’intégration pluridisciplinaire, présentation du trajet Transurfing animé par Claire van Gheluwe

Le trajet d’intégration Transurfing Jura 2015 – du 10 au 19 août – est un stage résidentiel pluridisciplinaire de réalisation individuelle, dont le but est de vous permettre d’intégrer agréablement et durablement le fabuleux modèle quantique de Vadim Zeland, par des approches variées sollicitant tous les canaux d’apprentissage et tous les niveaux de l’être et de la conscience. Des ateliers pluridisciplinaires éclairant les quatre modules Transurfing, dont Claire nous parle dans cet article.

DSC03135[1]S’intéressant de près aux mécanismes d’apprentissage et à l’animation, philosophe dans l’âme et intuitive, Claire ajoute à son talent de la transmission un accueil positif, chaleureux et patient, une clarté de langage et une dose d’humour dans ses animations de groupes. Passionnée des êtres humains comme du modèle Transurfing, elle arrive à accompagner chacun sur le chemin d’apprentissage et d’évolution qui est le sien tout en veillant à laisser à l’autre la pleine responsabilité des changements à mettre ou non en place à la suite des prises de consciences sur ce même chemin. Elle ne laisse personne sur le bord de la route, mais chacun avance à son rythme, sans jugement.

Q : Quelles sont les spécificités de ce trajet Transurfing amélioré, Claire ?

La formule résidentielle et pluridisciplinaire est selon notre expérience la façon idéale d’approcher le modèle et de l’intégrer durablement. L’intégration d’un apprentissage est un processus très complexe qui ne dépend pas uniquement de notre volonté consciente. Au fil du temps, nous avons développé et affiné ce trajet « pluri », afin de permettre aux participants d’apprendre à travers plusieurs canaux et au départ des différents niveaux de l’être et de la conscience, pour que chacun puisse véritablement intégrer le modèle et incarner le changement auquel il aspire. Ce trajet est fort et intense, la différence entre l’avant et l’après est palpable, les participants font bouger leur réalité avec une facilité déconcertante suite à leur implication dans ce stage.

Q : D’où ton slogan « Nous déclinons toute responsabilité en cas de transformations majeures suite à votre implication dans ce stage» !?

Oui ! Notre équipe de coachs a souvent été interpellée au sujet de l’intégration et je reçois régulièrement des mails de personnes me disant avoir découvert Transurfing, ce modèle comportemental métaphorique qui semble si évident, avec beaucoup de joie et d’espoir, mais ne sachant pas comment l’appliquer concrètement dans la vie. Après un « tilt », suite à la lecture d’un des livres ou la compréhension des principes par des témoignages et vidéos, c’est comme si le mental conditionné reprenait ses droits sur la personne. Réfractaire au changement, il a besoin de vivre les choses pour les comprendre (= prendre avec) profondément, se laisser réactualiser dans sa vision et son vécu des choses et produire de nouveaux comportements et réalités. C’est pourquoi ce mode pluri (plusieurs ateliers, plusieurs coachs, plusieurs approches) est tellement efficace.

Q : L’intensité dont tu parles peut faire peur à certain…

Merci Benoît de me permettre de clarifier ça. Que ceux auquel le mot intensité fait peur se tranquillisent. Tout au long du séjour, ce qui est intense c’est de sentir en soi et chez les autres une vibration nouvelle qui émerge des profondeurs de l’être. Certains exercices sont parfois confrontants et nécessitent des sorties de zone de confort certes, mais on est au 3ème millénaire tout de même et le travail se fait en total respect de l’écologie de chacun. Dans une vision à la fois très humaniste et quantique des choses, nous considérons pour acquis que tout existe, que tout est juste et que chacun sait pour lui-même ; ce stage est un laboratoire vivant, une superbe occasion d’exercer un réel libre arbitre. La subtilité, l’enchaînement progressif et la finesse des processus, font qu’il suffit de s’y impliquer et de se laisser traverser par la tendance réactualisante, ensuite le travail se fait tout seul.

L’intensité dont je parle est aussi l’écho d’une grande aventure humaine. C’est ça le résidentiel. Un groupe d’adultes, bienveillant et engagé à évoluer, qui partage une aventure en vase clos, dans un environnement naturel. Ce sont quelques jours en dehors de la réalité habituelle, quelques jours qui peuvent s’avérer déterminants, comme une traversée sur un bateau. C’est pourquoi jamais pour moi auparavant le mot « trajet » n’aura pris sa pleine signification comme c’est le cas dans cette formule résidentielle, cette année encore au chalet le Jura, gîte confortable et très convivial, entouré de nature en veux-tu en voilà !

Q : Tu m’as annoncé il y a peu qu’il y aurait un intervenant surprise, cela fait monter à 7 le nombre des coachs formateurs. Que peuvent retirer les participants de leur présence ?

Oui, je suis heureuse d’avoir reçu la confirmation de l’intervention de mon ami et collègue Christophe-Pierre Fleurat, son apport est une très grande chance pour le groupe ! D’ici peu j’aurai le plaisir de vous en parler davantage. Bien entendu, tous les coachs ne resterons pas pendant tout le séjour mais j’insiste ici sur la richesse pour les participants de recevoir Transurfing dans des perceptions variées. Nous sommes tous différents et uniques ! C’est pourquoi une construction mentale et des ressentis inspirés par différentes sensibilités, sont la plus belle garantie d’intégrer profondément les nouveaux apprentissages, chacun comprenant les choses à sa façon, selon sa réalité, ses besoins et spécificités. Re-ce-voir de plusieurs coachs formateurs, les rencontrer, échanger et partager avec eux, c’est ça aussi le pluridisciplinaire !

Q : Veux-tu nous parler du décloisonnement que tu prônes et de l’esprit dans lequel s’inscrit le travail ?

Lorsque j’ai fait mon propre trajet, il y quatre ans déjà, c’était dans la formule en quatre week-ends. Nous étions très nombreux (18 si je me souviens bien) et une des règles de fonctionnement, compréhensible vu la taille du groupe, était « pas de questions pendant les pauses ». Je n’ai pas aimé cela, ce cadrage s’est avéré trop étroit pour moi et pas du tout assez humain à mon goût. C’est la troisième année que j’organise un résidentiel d’été. J’y prône en effet le décloisonnement parce que j’ai fait l’expérience que des prises de conscience ou des déblocages majeurs peuvent subvenir suite à un échange entre deux portes, dans un instant de grâce souvent « hors session ».

Pour moi le modèle académique est bien révolu. L’un pour l’autre nous sommes tantôt des messagers, tantôt des miroirs ou simplement des réceptacles pour accueillir et soutenir la formulation de l’ « Eureka ! » d’un autre. Frères et sœurs en humanité, nous grandissons mieux et plus en cheminant ensemble certains que – de toute évidence – il n’y a plus d’un côté les professeurs et de l’autre les élèves. Tous capables, tous « sachant », chacun tour à tour nous enseignons et sommes enseignés, de telle façon que la vie en nous traversant de façon plus fluide nous élève et trouve sa juste manifestation.

Nous avons tous à nous délivrer de(s) choses précieuses l’un l’autre ; le quand, le avec qui et le comment ça se produit ne nous appartiennent pas. Il n’est pas de notre ressort de prévoir comment se présentera la pièce manquante pour intégrer et manifester la vision nouvelle ; pour créer de nouvelles réalités, notre rôle est juste d’ouvrir nos esprits pour créer un espace de tous les possibles et de vibrer au niveau du cœur pour recevoir plus grandement.

C’est depuis cette dimension créatrice dont le cœur est la porte que nous réaliserons (rendrons réelle) par ce stage la pleine célébration de notre existence.

Q : Un dernier mot pour ceux qui hésitent encore à s’inscrire ou qui pensent que c’est trop tard à 10 jours du début du séjour ?

Qu’ils n’hésitent plus, qu’ils se jettent à l’eau même si leur mental les freine encore… S’ils se trouvent devant cet article questionnant leur éventuelle participation, pour moi il n’y a pas de hasard ! S’il reste encore des places dans ce groupe (limité à 12 personnes pour la garantie d’un travail en profondeur), c’est peut-être que c’est leur place que l’Univers a réservée dans ce groupe, en réponse à leur volonté d’évolution, de liberté et de changements J

Ces derniers mois il est souvent question du temps qui s’accélère. Ce qui est était vrai hier ne l’est souvent plus aujourd’hui, cela met le besoin de contrôle et de planification de notre mental dans l’inconfort. Pour progresser aujourd’hui il nous est demandé à tous de manifester une grande souplesse face à ces réalités mouvantes et d’apprendre à nous (re)positionner rapidement pour saisir les opportunités. Plus que jamais il nous est demandé de sentir d’où vient le vent en temps réel pour pouvoir surfer sur la vague du succès.

Je reste à votre disposition pour toute question, n’hésitez pas à me contacter par mail taticlaramail@gmail.com ou par téléphone au +32 499 24 01 44 (à partir du 1er août) pour en parler.

>> ICI toutes les informations sur le stage de développement et d’intégration pluridisciplinaire proposée à l’Université d’été Transurfing, dans le Jura français, du 10 au 19 août 2015

smiley

L’☼ vous va SI bien !

Au plaisir de vos commentaires et partages et à très bientôt pour la suite : un interview de chaque formateur et de son atelier dans les semaines qui viennent ! Vous les recevrez automatiquement, en vous inscrivant sur mon blog. Merci de votre fidélité 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.