Archives par étiquette : développement

Moi aussi, j’ai loopé la rentrée !

Très chers Âmi-e-s,

Voici un enregistrement audio de ma lettre, si vous préférez m’écouter

Ce magnifique été touche à sa fin, et, tout comme I’évoque Isabelle Padovani (la reine de la CNV selon moi) dans sa récente newsletter qui fait en moi un bel écho, si j’arrive à vous « tranquillou », alors que la rentrée est accomplie pour la plupart, les enfant déjà retournés à l’école et chacun de nous adultes engagés dans diverses activités, c’est tout comme elle parce que j’ai vécu cet été une saison personnelle très particulière, dont je suis encore occupée à récolter tant de fruits que je n’étais pas encore prête à vous revenir. Mais tout arrive bien à point, n’est-ce pas !?

Après neuf années d’intense activité de coaching et d’animation avec le Centre Transurfing Francophone, j’ai ressenti moi aussi l’évidence : puisque l’Université d’été Transurfing au Canada, au final, n’a pas pu se faire, j’allais m’offrir un bel été de liberté. Loin d’en être mécontente, j’ai bien senti que la vie me donnait un rendez-vous spécial. « Faire retour » dit Isabelle, oui c’est quelque chose comme cela. Et comme c’est étrange au départ. Quand on fait retour chez soi après un long moment d’absence, qui sait ce, ou qui, on va y (re)trouver ?

Je n’avais pas prévu cela et à ma façon j’ai tenté d’esquiver ce qui s’imposait à moi avec la force de la nécessité. Le Canada tombe à l’eau, j’accepte, simplement. Me voilà début juillet, alors que les rendez-vous inscrits à mon agenda commençaient à se raréfier, à vouloir improviser un petit round trip à ma façon, pour une tournée d’amis d’une quinzaine de jours, en France. Bien décidée à suivre ma boussole intérieure, je me voyais bourlinguant d’un lieu ami à un autre : un vague plan de route, mais sans plus. Apparemment des intentions inconscientes prirent le dessus, trois jours avant mon départ voilà que je me bloque (sérieusement) le dos et me retrouve au lit avec un lumbago carabiné, doublé d’une crise aiguë au niveau du sciatique. Très étrangement, malgré la douleur, que je n’ai d’autre choix que d’assommer tant elle est vive, au départ, j’accepte d’entrée de jeu cette redirection musclée de l’Univers et décide que mes vacances commencent ici et maintenant, dans mon lit, en compagnie de Bernard Werber dont j’entame avec délice la trilogie « Nous les Dieux » (j’ai adoré !) Mais oui enfin Tati Clara, c’est quoi ça !? Depuis combien de temps n’avais-je lu un bon roman… ? Moi qui aime tant lire et écrire, j’étais a-vide. Trois jours plus tard, j’étais toujours là. Encore bien bloquée j’arrivais à peine à marcher, même en étant passée par la case ostéopathe. J’étais arrangée mais pourtant d’excellente humeur, dans une acceptation totale doublée d’un reposant « Zéro responsabilité ». Plus j’avançais avec Bernard Werber, plus les tensions en moi se dénouaient. D’autant plus que j’avais pris soin de consulter et d’accueillir la symbolique liée à cet « incident » et que de belles prises de conscience étaient en train de se faire. Il était question, entre autre, de la polarité sécurité/insécurité. Ah bon !? Mon Observateur, bienveillant, se pencha sur la question, et, convoquant l’ensemble des membres de mon système intérieur pour des auditions et des séances de médiation dont il a le secret, me revint : Il vous faut faire retour, Madame, les troupes se sentent en insécurité, votre royaume s’ennuie de vous et réclame votre présence à grands cris. Soit, j’obtempère. Existe-t-il d’ailleurs pour « faire retour » meilleur lieu que chez soi. Bruxelles est si agréable l’été. La canicule ici a le chic de ne rester que quelques jours d’affilée, presque toujours déforcée par la fraîcheur de la nuit. Le ciel est changeant, les gens, absents ; on respire, moi et mon jardin, très contents.

Après avoir tant couru ces dernières années et particulièrement cette année 2019, j’expérimente le ici et maintenant dans toutes ses dimensions. Dans l’immédiat je n’ai pas d’autre projet que celui d’une période sans obligation, totalement au radar, dans l’intention de me re-connaître, de réactualiser en ouvrant davantage mes schémas de pensée (c’est de ça aussi dont ma carcasse douloureuse parlait, les structures bougent dans ma tête, ça bouge dans mon corps) et de me sentir bien. Quelques jours passent, pas forcément faciles mais très vite ça devient très sympa, par moments divin, dès que je suis à nouveau mobile et que les douleurs du dos s’estompent. En plus de jouir de la légèreté de mon corps, heureux de bien des façons dans l’été, je vis des ressentis intérieurs grandioses. Je touche la complétude. Je me sens parfaitement joyeuse et en sécurité car nul ne me manque et je m’autorise à faire silence, ou presque. A faire une pause dans de nombreuses conversations, à ne pas réagir à des posts, à ne plus venir sur FaceBook, à ne pas vous écrire, mais aussi à ne pas chercher à créer des situations ou des rencontres. En bref, à être sortie d’une sorte de pro-activité qui fait la gloire de mon exigent compétiteur, en m’offrant des vacances à la maison. Disponible à moi-même, je me laisse guider. Pas toujours, mais souvent seule. Je cherche à faire pour moi le plus grand espace possible. Pour goûter de ma présence, tout simplement. Souvent en balade dans l’immense parc que j’ai le privilège d’avoir tout à côté de chez moi, je chante, je lis ou laisse ma pensée dériver. Je lis des romans, beaucoup. Mais je lis aussi, pour en faire la correction, la traduction de « Prêtresse Tufti » le dernier livre de Vadim Zeland, version française sur laquelle mon collègue Gabriel de Launay a planché. Et plutôt que de partager, comme je l’aurais fait d’ordinaire (ce livre est une bombe mes ami-e-s !) je prends, je prends pour moi et j’intègre toutes ces excellentes nourritures du corps, de l’esprit et de l’âme, que m’offre la période. J’observe, radieuse, toutes ces pépites de bonne humeur, de nuits reposantes, de bonne chaire, d’idées grandioses, de phrases bien écrites, mais aussi toute cette beauté à l’extérieur, ces rencontres, les gens, les arbres, le monde, tout est beau. J’observe que Tout est parfait. Et je suis une partie de ce Tout.

Juillet s’égrène, mes tomates poussent. Au mois d’août ça s’accélère, dans ma tête et dans les événements. Dans ma tête parce que mon esprit reposé et nourri, se met à faire toute sorte de liens, les idées fusent. L’envie de me remettre au travail et de me re-lier à vous et à mon travail d’animatrice et de coach est là. Je ré-ouvre alors un dossier qui me tient à cœur, pour l’amener plus loin, pour vous amener plus loin : le scénario du module 5, nouveau stage pour transurfeurs avertis que je proposerai et animerai fin octobre en Haute-Ardèche pour la première fois, et en décembre à l’île de La Réunion. J’attendais cela depuis longtemps – y travailler à l’aise, très à l’aise – et je ne vois pas les heures qui passent tant je suis dans le flow : c’est du pur travail créatif, puisque je me suis mis un point d’honneur à créer un programme de stage inédit, c’est super gai et je sens tout mon être et mon expérience des dix dernières années qui se mobilisent dans cette création. Le tout en mode bikini terrasse. Good vibes. L’Univers me répond par le biais d’une nouvelle inscription qui arrive dans ma boite aux lettres (et une autre ce matin par mail), même si je suis absente des réseaux sociaux depuis maintenant 8 semaines. Ça va être super ! J’aime quand c’est fluide.

Mais bon sang, que le temps file. Au jardin, vers 10h15 les cris des enfants que je perçois au delà des murs, me rappellent que la rentrée s’est produite. Déjà ? Incroyable… Autour de moi tout et tous accélèrent. Même si la lumière baisse dramatiquement, je suis et veux encore être en vacances (dans mon ressenti en tous cas). Rattrapée malgré moi, mes journées deviennent plus soutenues, et puis à nouveau, serrées. J’avais oublié ce que c’était, surréaliste. Certains jours je n’ai (même) plus le temps d’aller au parc. Ou je ne le prends pas. Des questions personnelles, domestiques, administratives, familiales, logistiques un temps me happent et soudain… on est le 15 septembre ! Banzai.

Ce matin encore estival, je me suis ruée sur mon clavier pour vous partager mon été et nous remettre en lien, en toute simplicité. Sans photos, en italique, une vraie lettre. J’espère bien évidemment que vous êtes en grande forme, que l’énergie est là pour vous aussi après une saison ressourçante, à la hauteur de vos attentes  !

Côté agenda, je peux vous dire que je vous retrouve en animation bientôt :

  • En Haute-Ardèche, du 30 oct (19h) au 3 nov (17h) pour le tout premier module 5. C’est une formule de 4 jours en résidentiel, au très beau Domaine du Taillé. Les inscriptions avancent bien, ne tardez pas à vous manifester en me contactant par mail en priorité, si vous voulez aussi en être ! Attention, ce stage est une master class réservée aux transurfeurs avertis, ça va dépoter !

Flyer Module 5 Domaine du Taillé

 

  • A l’île de La Réunion les weekend des 7/8 et 14/15 décembre 2019 (début de l’été là-bas youpee), aussi pour un module 5, mais en formule non résidentiel cette fois. Idem, les inscriptions sont ouvertes et le groupe a commencé à se constituer. Vous pouvez me contacter pour ce stage, ou contacter mon collègue Gabriel de Launay qui vit sur place, pour plus d’informations.

Pour le reste ça suit ! D’autres groupes s’ouvriront bientôt et je l’espère, de nouveaux animateurs viendront dans les mois prochains renforcer l’équipe de diffusion et d’animation du Centre Transurfing Francophone et développer l’offre autour de cet étonnant modèle, nous y travaillons activement, back stage. Inscrivez-vous à ma newsletter et à celle du Centre Transurfing Francophone, pour en être tenu-e informé-e en priorité, ainsi que des parutions d’articles et propositions d’activités.

Merci de m’avoir lue et au plaisir de découvrir vos commentaires. A tout bientôt !

Votre toute dorée et dévouée,
Tati Clara

Centre Transurfing Francophone, prenons votre développement avec légèreté, pas à la légère !

 

Article : Transurfing pay attention, l’attention ça paye !

 

– Université d’été Transurfing : un laboratoire quantique de développement personnel

Tout bientôt, l’université d’été Transurfing ouvrira à nouveau ses portes pour y accueillir les participants de cette édition 2017 spéciale « guérison ». Cet été, le stage résidentiel intensif d’intégration et de pratique Transurfing par approche pluridisciplinaire se passe du 13 au 23 août au Domaine de Castillou, un lieu plus qu’exceptionnel, aux confins du pays Cathare, En bas de cet article, recevez les messages audio et vidéo de l’équipe pédagogique et logistique de pointe qui vous accompagnera dans ce trajet étonnant pour booster vos talents créateurs.

>> ICI les informations générales

>> ICI Intervenants & Programme

J’ai l’habitude de dire que l’université d’été, c’est un véritable laboratoire quantique de pointe de développement personnel. Pourquoi ? C’est l’aspect expérientiel et pluridisciplinaire qui y prédomine, vous permettant de solliciter plusieurs de vos canaux d’apprentissage et de faire des ancrages qui favorisent tous deux l’intégration. Chaque formateur et expert est invité à y partager ses plus récentes compréhensions, découvertes et techniques et à vous entraîner à faire des liens avec votre réalité. Ils vous les transmettent dans une ambiance conviviale que tout porte à être exceptionnelle, contribuant à faire de ce stage un écrin pour votre travail de laborantin,  boosté par le groupe.

Sur le chemin de la connaissance de soi, de la compréhension du monde et de la recherche d’une vie pleine et accomplie, Transurfing apparaît comme une véritable aubaine. Voilà un modèle simple, pertinent, qui nous enseigne avec finesse comment tirer les ficelles d’une réalité qui ne se déroule pas sans interagir avec chacun, loin s’en faut.

Pourtant, comprendre intellectuellement Transurfing, même si sa lecture nous a transporté ou fortement inspiré, n’est souvent pas suffisant pour parvenir à diriger sa réalité. C’est qu’il y a, en rapport à ces nouveaux paradigmes qui nous élèvent au rang de co-créateurs, à se libérer des forces et conditionnements auxquelles nous répondons inconsciemment et à se réveiller sur la nature de cette danse créatrice avec l’Univers – à en apprendre les règles. Nés dans un monde héritier des fatalisme et déterminisme auxquels les siècles précédents nous ont plus qu’habitués, un temps est nécessaire pour transformer et ouvrir notre regard. Au plus profond de soi, se réveiller signifie allumer en soi la lanterne qui éclaire le panneau : « quoi qu’il arrive, je suis – de près ou de loin – responsable de ce qui se passe ». Responsable, non pas coupable comme les francophones en confondent souvent les sens, mais responsable dans le sens habilité à répondre. Transurfing nous apprend à développer nos compétences, à entrer dans un dialogue conscient avec tout ce qui est. La réalité étant par nature changeante, peu importe le point de départ d’un situation x qui survient – désagréable/agréable -, admettez par principe que vous y êtes pour quelque chose même si vous ne voyez pas encore comment. Mais rien n’est figé, cette situation évoluera, elle n’est toujours qu’un nouveau point de départ. Et c’est là précisément que votre habilité à y répondre fera désormais toute la différence. D’une petite contrariété vous pouvez l’empirer et co-créer un chaine d’inconvénients ou même de drames épouvantables en cascade. Ou au contraire, par votre attitude et votre posture alignées, faire basculer la situation vers sa variante positive, qui vous entraîne vers plus de positif et vers des réalités qui vous sont de plus en plus favorables/agréables. Rappelez-vous, le monde vous répond ! Mais il le fait avec un temps retard bien évidemment. Vous commandez, il prépare votre commande et vous livre, un temps x plus tard.

Aussi, il n’est pas nécessaire de faire une longue apnée analytique de votre passé pour comprendre de façon détaillée en quoi vos réalités désagréables sont une manifestation en miroir d’intentions inconscientes, et pour reprendre votre pouvoir. Avec Transurfing, on démarre d’ici et de maintenant et on apprend avant toute chose à reprendre son pouvoir sur le dialogue permanent qu’on a, à l’intérieur de soi (car l’Univers entend !) et à l’extérieur, en réponse aux autres et aux circonstances de l’existence.

Souvent, ce qui nous retient d’embrasser véritablement la grâce de la co-création permanente, ce sont des scories émotionnelles et des systèmes de défense mis en place par l’ego pour nous protéger d’avoir à revivre des situations ou des émotions désagréables, qu’il juge toujours en négatif. Imaginez : si nous le laissons prendre les commandes et dans la mesure où bien qu’il y ait dans la vie toutes les nuances, il donne systématiquement tort à toute couleur n’étant pas pure, il fera la gueule et vous direz : sale journée. Sous son contrôle les options se restreignent, car il ne tire son enseignement que du passé. Bonjour les récurrences, les scénari en boucle. A l’université d’été Transurfing, et plus particulièrement dans cette édition 2017 dont la thématique est la guérison, nous accordons le temps nécessaire à détricoter les fils de nos importances et à guérir ce qui demande à l’être, pour libérer l’énergie, augmenter la vibration et atteindre la facilité et la fluidité caractéristiques de ceux qui créent leur réalité en conscience.

Transurfing… me voilà bien intarissable. Je ne vous dirai jamais assez à quel point ce modèle, ingénieux comme le sont souvent les choses simples, est puissant. Et comme il vient répondre à nos aspirations les plus intimes et douloureuses parfois, d’avoir plus de contrôle sur ce que nous vivons. Oui, j’ai dit contrôle. C’est en effet ce qu’on obtient, lorsqu’on parvient à faire lâcher prise au mental et qu’on renonce, à son niveau, à vouloir contrôler.

Mais revenons à l’université d’été. Le groupe est bien constitué et pourtant à ce jour il reste encore quelques places. Par expérience, je sais que quelques uns d’entre vous vont encore se joindre à nous. La question est qui sont-ils ? Vous, qui me lisez peut-être !? Votre cousin, qui va débarquer bientôt chez vous l’âme en peine ? Votre babysitter ? Votre mari ou votre fille ? Quelqu’un dont les projets viennent de tomber à l’eau ou quelqu’un qui attendait, pour voir, ce que l’été allait bien lui proposer ? Je n’en sais rien, je suis curieuse, c’est tout. Et à mon niveau, je m’ouvre simplement à les recevoir. De votre côté, vous entendez peut-être cet appel et en vous quelque chose qui vous dit : vas-y, bouge, c’est ta chance ! Que chacun se reconnaisse, le groupe sera de toute façon parfait tel qu’il sera, Je me tiens d’ici là à la disposition de chacun pour répondre à toutes vos questions.

Que vous dire de plus, si ce n’est que participer à cette aventure aura un impact concret sur votre vie et votre perception des choses, au delà de faire de vous de bien joyeux transurfeurs, équipés d’outils, initiés à des pratiques et forts d’expériences qui changeront pour toujours votre rapport à la vie, la colorant de la plus délicate des humeurs. Non, la réalité ne se passe par en dehors de nous, oui nous avons le pouvoir de la diriger vers la meilleure des variantes qui soit. Voilà la passionnante aventure à laquelle vous convie Transurfing.

Voici un apetizer pour vous permettre de percevoir l’énergie de notre lieu de résidence :

>> ICI vidéo balade au Domaine de Castillou

Et voici vos coachs pour cet été, découvrez le message qu’ils vous adressent. Ils préparent déjà leur valise, et vous ?

Véronique Simon – Atelier sur l’estime et l’amour de soi + en option massage « Toucher Lumière » :

Blaise Magnenat – Atelier Univers Parallèles >> ICI audio

Olivier Masselot vous présente son Atelier M.A.P. 3 portes pour se remettre dans la Présence :

Marie Vialle – Ateliers matinaux de Do-In et de Tai Chi

Alice Le Goff – 2 ateliers de Waga (yoga dans de l’eau à 33°)

Claire van Gheluwe, assistée par Sonia Devos – Trajet Transurfing – Atelier d’écriture – Ateliers d’initiation à la guérison quantique :

En option :

  • Les merveilleux massages relaxants et guérisseurs, aux huiles pures aromatisées maison, de Emmanuelle Souriau  >> ICI sa vidéo
  • Les massages harmonisants de Véronique Simon, qu’elle donnera en option durant son séjour parmi nous (voir sa vidéo plus haut)
  • Une séance de biorésonance avec Blaise Magnenat >> ICI plus sur la biorésonance

Messages bien reçus ? Merci de m’avoir lue et au plaisir de répondre à vos questions et commentaires.

Tati Clara

L’université d’été Transurfing, est un stage résidentiel, intensif, immersif, holistique et joyeux de défragmentation et de nourrissement à tous les niveaux de votre être, pour vous sentir un et un avec le tout, votre Observateur bien en place et sur les starters pour vous créer d’heureuses réalités, comme Transurfing nous en donne un mode d’emploi simple et ingénieux.

Vous plongez ?

 

Stage d’intégration pluridisciplinaire TRANSURFING : l’été vous ira bien !

Université d’été  TRANSURFING Jura 2015

Stage intensif résidentiel pluridisciplinaire – du 10 au 19 août

résidentiel d été

Une aventure pour bouger, grandir en conscience et installer en vous

le créateur d’une vie qui vous ressemble !

L’intégration d’un apprentissage est le résultat d’un processus complexe qui concerne tous les niveaux de l’être. Ce stage de réalisation individuelle quantique, encadré par plusieurs coachs, la favorise par la multiplicité des visions, des approches et des expériences proposées

Un programme riche et varié dans un environnement exceptionnel, pour un travail en profondeur qui sollicite tous les corps et niveaux de conscience

Les principaux ateliers (il y aura aussi des surprises) :

Continuer la lecture

LE QUOTIENT QUANTIQUE KESAKO !?

Après le quotient intellectuel que nous connaissons bien, notre société hautement « mentaliste » ne l’ayant que trop mise en valeur au détriment souvent de l’intelligence émotionnelle, voici maintenant nommé le quotient quantique. Selon l’étymologie du mot intelligence, ce nouveau quotient évalue désormais notre discernement, notre COMPÉTENCE à ACCUEILLIR le BONHEUR !

I'm possibleIl est bien d’avoir compris et intégré que votre monde, en fidèle miroir, ne fait que refléter et projeter dans la réalité ce qui habite en vous. Que dès lors, TOUT -absolument tout – est possible et que nous ne sommes limités, dans notre capacité à manifester l’avènement de nos choix et aspirations les plus profondes, que par notre potentiel à CROIRE QUE CELA SE PEUT Tout simplement.

Le quotient quantique, « élaboré » par Arouna Lipschitz et Emmanuel Ransford, évalue pour chacun notre compétence à accueillir ce « tout est possible ». En d’autres mots, notre quotient quantique participe étroitement de notre compétence au bonheur.

accomplissementComme toute compétence, celle-ci peut se développer !

Vous souhaitez ardemment transformer votre vie, vous aspirez à l’abondance, la prospérité, la santé, l’harmonie, que sais-je ? Vous recherchez l’alignement avec votre âme afin que puisse s’exprimer votre plein potentiel. Bien. Mais comment êtes-vous prêt à recevoir TOUT ça !? Qu’en est-il de votre cacacité/compétence à accueillir le changement, à lâcher prise sur le comment cela doit arriver et à faire confiance en votre monde ? Qu’en est-il de votre collaboration avec lui ? Etes-vous certain de n’être pas encore dans « moi tout seul », brave soldat, vous limitant de la sorte à votre pauvre petit pouvoir, vous privant de l’intervention  p u i s s a n t i s s i m e  de l’intention externe ?

Séminaire d’Stage pluridisciplinaire d'intégration et de pratique TRANSURFING - été 2014 d’intégration et de pratique pluridisciplinaire TRANSURFING

du 16 au 25 août 2014

Dans le but que votre compétence au bonheur soit véritablement et durablement boostée, le développement de votre quotient quantique est précisément l’objectif que nous nous sommes fixés pour le stage résidentiel d’intégration et de pratique pluridisciplinaire Transurfing organisé cet été 2014 dans le Jura. Pour l’atteindre, nous n’avons pas lésiné sur notre créativité afin de mettre à votre disposition moyens, outils, techniques, cadre et encadrement de toute grande qualité. Proposé par plusieurs coachs certifiés, ce programme unique et inédit vous réserve bien des expériences, des prises de conscience et des surprises, et nourrira en vous les semences d’un bonheur manifeste, graines qui n’attendent que votre discernement et votre confiance pour fleurir.

oui au bonheur
Cet été, OUI c’est bien le VÔTRE !

>>> Stage d’été du 16 au 25 août 2014 : en savoir plus !

 

 

Transurfing : Après le(s) livre(s), un stage d’intégration et de pratique, pourquoi faire !?

Un modèle philosophico-pratique en OR ! 

Transurfing, comme j’aime à le répéter, n’est pas qu’une compréhension. Bien sûr, celle-ci est un passage obligé et ne se fait pas d’un seul coup. Si la compréhension du modèle Transurfing est simple en soi, pour qu’elle soit fine et intégrée – étape préliminaire indispensable – elle est parfois laborieuse, en ce que pour l’accueillir dans toute sa simplicité, il faut revisiter notre représentation du monde, de la vie et de son fonctionnement ; accepter d’ouvrir les œillères et d’élargir les écoutilles.
Ensuite, lorsqu’on a pu re(ce)voir en soi une compréhension déjà plus élargie de l’Univers, de ses règles de fonctionnement, tels que nous les présente Vadim Zeland, il est évidemment question de mettre son modèle quantique de développement en application. Qui dit modèle dit pratique. Continuer la lecture