Transurfing : La joie de Noël est tienne

Noël, nous y revoilà

Noël avec son faste, ses paillettes, ses bouchons qui sautent, ses liquides grisants, ses couleurs chatoyantes, ses retrouvailles, ses embrassades, ses messages, ses menus gourmands, ses cadeaux,… Noël dans nos contrées qui fait briller la réalité extérieure de milles feux. Et on dit « Joyeux Noël ». Pourtant, le fait qu’il soit ou non joyeux, est une réalité interne, individuelle. La joie extérieure, liée aux événements, est une illusion. Sinon, nous serions tous heureux en même temps et malheureux de concert. N’avez-vous jamais été malheureux alors que la fête battait son plein ? N’avez-vous jamais ressenti de plénitude ou d’allégresse alors que rien du contexte extérieur n’y engageait ?

Hier j’ai ressenti que mon coeur était en grande joie, que rien n’aurait pu le déstabiliser, en altérer la vibration. En miroir, tout m’est évidemment apparu réellement joyeux et merveilleux. J’étais là, avec les autres, tout en étant assise au coeur de moi, dans la perception de la force incalculable de cette amour interne, dans la contemplation béate de la vie qui se déploie et s’expérimente toujours nouvellement. J’étais là, mon corps était à ce réveillon avec ces êtres chers, mais j’étais en même temps ailleurs, en connexion avec le Tout. J’étais moi et j’étais l’Univers que je comprenais, que j’admirais en moi. Je voyais tout et tous dans leur perfection, dans leur unicité, dans leur rare et précieuse diversité. Joyeux Noël !

Et j’ai pensé à Transurfing, à ce modèle que j’ai le bonheur d’enseigner depuis dix ans. Inspiré de la physique quantique, c’est un modèle comportemental dont la puissance philosophique n’a d’égal que la discrétion de l’auteur à propos d’une telle intention. A priori, Transurfing vous apprend à diriger la réalité, pas à être ni bon, ni spirituel. Quoi que… J’ai pensé à son principe de base, une règle de conduite simple, toujours adéquate, maintes fois dans l’histoire de l’humanité reformulée : « Le monde est mon miroir ».

Avec une gratitude infinie au moment d’avoir le plaisir de vous écrire, je veux aujourd’hui rendre à Vadim ce qui lui revient, lui qui nous inspire et nous rend accessible la plus importante des vérités de ce monde : ma perception et mon expérience de la réalité extérieure est entièrement façonnée par mon monde intérieur, tel que je me le représente, tel que je le fabrique et l’anticipe dans le secret de mon univers interne. S’il n’y avait que cette seule conduite – retourner le doigt vers soi (et non point un doigt accusateur mais apte à répondre, responsable) – nous aurions là matière à nous développer pour nos dix prochaines incarnations ! Reconnaissant le coeur comme puissance créatrice supérieure en l’Homme, Transurfing nous invite à ce retour vers l’intérieur, là où pulse la vie, là au coeur de soi où tout se joue, souverainement. Si le monde est mon miroir, que la réalité n’est qu’une sorte illusion,  alors plus rien de ce qui me fâche, m’ennuie ou me frustre dans la réalité extérieure n’a d’existence. C’est une projection, une image, un film, qu’il ne tient qu’à moi de changer, si j’en fais le choix. Pas de façon musclée et interventionniste. Simplement, en retournant siéger dans son coeur. Se souvenir de son infinie puissance. S’y soumettre. Le laisser gouverner.

Je m’installe sur mon trône et je convoque mon ministère pour une séance de médiation. L’ego avec ses importances, le mental avec ses croyances, le corps avec ses limites, mais aussi ma ribambelle d’enfants blessés et leur paquet de stratégies périmées entrent en séance, dissipés. Tout le monde est là. D’abord, j’intime le silence. Ma simple présence les calme illico. En soi, c’est déjà suffisant. Je demande ensuite « Qui n’est pas content ? Qui a demandé quoi à l’Univers, pour que nous ayons à vivre cela ? » Parfois on ne trouve pas tout de suite… mais on attend, on ressent, on est là, on fait équipe. La vibration s’élève.

Les troupes ont confiance, la clarté sur le sens, la direction et les choix à faire, revient.

L’aimant, c’est votre coeur

Vous croyez en la Loi de l’Attraction ? Vadim Zeland nous permet de l’actionner par la compréhension des rouages du vaste Système qui l’a édictée. Dans ce Système tout vibre et tout est interconnecté. Tout. Tout le temps. Si nous sommes bien créateurs de notre réalité, c’est par le coeur, ce dont témoigne sa démesurée puissance électromagnétique. L’aimant, c’est votre coeur. Les idées oui, viennent dans la tête, mais ce n’est qu’en passant par le coeur, en descendant en lui, à force de les nommer, de les formuler, de les regarder encore, qu’en générant des émotions les idées se transforment en vibration attractive, informant la réalité, lui donnant forme.

Les gens se compliquent la vie. Ils se mettent en tête que choisir sa réalité signifie principalement décider de ce qu’on veut vivre concrètement en termes de contenus, de contextes, de situations. Alors qu’il y a ce chemin de facilité qui s’offre à chaque tournant : il s’agit plus essentiellement de choisir et de se concentrer en priorité sur ce qu’on veut ressentir à l’intérieur de soi. Cela s’applique à tous les secteurs de la vie. Il s’agit de préciser ce ressenti avec finesse, avec nuance, avec toute la patience d’un peintre pour bien en assortir les couleurs. Trouver les moyens, internes toujours, de ressentir cet état d’être – l’esprit à cette étape est plus qu’utile – et de rappeler souvent à la mémoire cet état d’être, dans votre ressenti. Ça y est, vous vibrez maintenant au diapason avec des réalités qui correspondent précisément à ce ressenti. Des réalités que vous ne connaissiez même pas, que vous ne soupçonniez pas, inimaginables pour vous et pourtant… vous les avez attirées par votre vibration. Un peu de patience avec l’Univers, à l’heure qu’il est il a bien reçu votre commande et astique son plateau !

C’est enchanteur n’est-ce pas !?

Je vous souhaite un très joyeux Noël, inspiré, dans le coeur.

Votre bien dévouée et gratifiée,

Tati Clara

Mon actualité :

Merci pour ce bel article dans les incontournables du magazine Marie Claire

Paris Fev 2020 nouveau groupe Transurfing

FLYER-Paris-1er-semestre-2020
Heureuse de commencer l’année 2020 en revenant à Paris pour un nouveau trajet d’intégration et de pratique Transurfing.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.