– Transurfing : Question de genre

Lorsque j’ai commencé à animer des groupes Transurfing, il y avait presque toujours parité de genre. Je m’en réjouissais, tant il est rare que ce soit le cas dans le secteur du développement personnel, selon les dires de collègues.

Je comprenais que ce devait être grâce au côté rationnel et à la logique imparable qui fait la force de l’œuvre de Vadim Zeland, l’auteur de Transurfing. Après tout, il a une formation de scientifique. Diriger sa réalité, voilà une promesse alléchante qui doit séduire plus d’un homme. D’autant plus que, en cohérence avec les nouveaux paradigmes, ce modèle de pointe fait aussi la part belle à une fine collaboration Yin/Yang. Quoi de plus actuelle approche !?

Ainsi, il permet à chacun, homme ou femme, de manifester plus amplement son pouvoir créateur en s’autorisant à explorer et investir toutes les nuances de la polarité : tant ses forces yang – le pouvoir, l’intention, la détermination, l’engagement dans la matière, mais aussi l’assouvissement des besoins de l’ego, sans lequel on ne peut rien ici bas ! – qu’investir ses forces yin, en gardant le contact gps avec sa plus grande intelligence, laquelle n’est pas toujours la plus rationnelle. La voix/voie de l’âme, celle du coeur, et aussi ce sixième sens dont nous sommes tous équipés. Ce mode pré-frontal de l’Observateur, par lequel nous pouvons faire l’expérience d’être reliés à l’espace des variantes et à la Source de l’énergie libre dont se nourrit notre intention interne. Une bien belle collaboration, et quelle puissance ! Ce travail d’exploration et d’exploitation des polarités qui sont à la base de l’expérience duelle du monde manifesté, est au cœur du travail d’intégration et de pratique Transurfing. hommes et femmes s’y retrouvent. Le 3ème millénaire est en marche !

J’ai ainsi assisté, émerveillée, au travail de nombreux groupes mixtes, dont la dynamique était amplifiée par ces forces en présence. Quoi de plus puissant et de plus naturel, que de réfléchir ensemble – hommes et femmes – comment les assumer plus pleinement, ce pouvoir illimité auquel Transurfing nous invite et la responsabilité qui en découle ?

Aujourd’hui c’est moins le cas, les groupes que j’anime sont devenus plus largement féminins. Est-ce un hasard, ou une tendance avérée ? Et je me questionne : où restent les hommes ? Et je dis : qu’ils n’y restent pas trop longtemps, là où ils restent (sans vouloir aucunement souffler sur le feu de l’opposition). Car le sentez-vous comme ça bouge, comme le temps est pressé, comme le monde de demain nous appelle à grandir, urgemment, TOUS ensemble !?

Que va-t-il se passer si la tendance se confirme et que de plus en plus de femmes continuent à se développer tandis que les hommes ne suivraient pas ?

Sont-ils occupés « ailleurs » pendant que de nombreuses femmes se questionnent et remettent sur l’établi quantique leur ouvrage de créatrices de réalités, encore et encore. Peut-être que Transurfing inspire toujours les hommes et que la simple lecture du modèle leur permet de le pratiquer, sans ressentir la nécessité de venir intégrer et pratiquer en groupe ?

Mais peut-être aussi que certains hommes se font une idée erronée du travail qui se fait dans les stages ? Certains d’entre eux manqueraient-ils de courage pour y venir ? Je l’ignore. Peut-être devrais-je demander à Olivier Masselot, qui gère le Centre Francophone Transurfing, si la tendance se confirme du point de vue de la proportion hommes/femmes des nombreux abonnés de la newsletter ?

Permettez-moi donc de vous préciser que Transurfing n’est pas une méthode de plus, Transurfing n’est pas une thérapie, Transurfing n’est pas que théorique, Transurfing n’est pas difficile, Transufing n’est pas austère.

Pratiquer Transurfing, c’est surfer sur le courant de facilité. Le modèle de Vadim Zeland est une puissante représentation métaphorique de l’Univers, de ses lois, et de la façon dont nous interagissions avec lui à chaque instant de notre vie, créant notre réalité au fur et à mesure.

Ce modèle comportemental simple, pratique et très concret, ne nous demande pas de changer qui nous sommes, mais au contraire de nous connaître, de nous accepter et de nous autoriser à être tel que nous sommes – chacun unique et exceptionnel –  d’être intentionnel (volitif serait plus précis) et de confier la direction de notre existence à notre Observateur, pour qu’il y réponde de façon créative et légère, dans le pouvoir et la responsabilité, en fonction des aspirations profondes de notre âme, et non en fonction des réactions conditionnées et limitées de l’esprit. Le mental, l’ego sont puissants eux aussi. Lorsqu’on a appris à les cadrer, ils sont plus sereins et font des merveilles dans la matière !

Alors Messieurs, où restez-vous ? Voilà, les questions sont posées, merci d’éclairer notre lanterne en nous partageant votre commentaire, et en nous disant ce que la formation d’intégration et de pratique Transurfing a permis pour vous, pour ceux d’entre vous qui l’ont faite.

Si cela vous tente de faire bouger les choses pour vous et de rejoindre vous aussi le courant de facilité, intérieurement et dans votre réalité, en miroir, rejoignez le groupe qui démarre en Bourgogne le cycle résidentiel pluridisciplinaire de l’université d’été Transurfing : c’est dans 1 jours et il reste 3 places ! Pour des hommes ?

>> ICI Université d’été Transurfing 2018 du 21 au 31/7 : les détails

>> ICI Ateliers et Intervenants

C’est qu’on vous adore, et que rien ne nous est plus séduisant – à nous les femmes – que quand vous êtes tout à la fois présent, dans votre pouvoir illimité et dans votre pleine responsabilité, travaillant vous aussi, à élever votre niveau de conscience et de taux vibratoire, à libérer votre force créatrice. Car ce qu’on aime, c’est vibrer avec vous !

Merci de m’avoir lue, je souhaite encore à chacun de belles expériences estivales, pour cette saison si propice tant au lâcher prise et à l’expérimentation de réalités nouvelles, qu’au repositionnement, afin de pouvoir accueillir bientôt les changements et l’évolution auxquels vous aspirez.

Sur les starters, votre dévouée

Tati Clara

Mais dans l’immédiat, place à l’université d’été, je m’en vais de ce pas boucler ma valise !

 

Ps : Si vous êtes tentés par sachez que j’animerai un trajet d’intégration et de pratique en 4 we sur Lyon, à partir d’octobre. Les inscriptions sont ouvertes

>> ICI infos Lyon automne 2018

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.