Archives de catégorie : Transurfing

Articles concernant le transurfing

– Centre Transurfing Francophone, newsletter pleine de news !

Si vous avez prêté attention aux dernières actualités d’Olivier Masselot, vous savez qu’il quitte Transurfing et nous confie, à Gabriel de Launay et à moi, la reprise du Centre Transurfing Francophone. Cet article a pour but de vous partager l’esprit que nous voulons insuffler dans cette aventure, dont nous acceptons bien volontiers la responsabilité.

Mais avant cela, nous souhaitons remercier Olivier Masselot pour toute l’énergie déployée toutes ces années pour Transurfing, afin de rendre le fabuleux modèle quantique de réalisation individuelle écrit par Vadim Zeland, accessible et profitable au plus grand nombre. Je garderai de ces années de collaboration étroite avec lui le souvenir des valeurs qui l’ont sous-tendue, partagées par tous les «transurfeurs » : Responsabilité, autonomie, expression libre de la singularité et richesse de chacun, foi inébranlable en la générosité des possibles, de la vie, confiance en la puissance de l’alignement intérieur, … et j’en passe ! Merci Olivier pour m’avoir, directement ou pas, invitée au meilleur de moi-même.

Quand on dit « Olivier quitte Transurfing » cela ne signifie pas qu’il s’en détourne. D’abord parce qu’il est le traducteur francophone de ce bestseller. Ensuite, parce que l’approche en Intelligence Neuro sensorielle à laquelle il se consacrera désormais, s’en inspire. D’une façon ou d’une autre, dès lors que nous « oeuvrons » à faciliter la posture d’Observateur, toutes approches et courants confondus, nous cheminons, engrangeons des savoirs et des expériences, qui viennent nourrir notre pratique et la développer dans certaines directions et selon des axes d’entrée qui varient. Blaise Magnenat, coach et animateur Transurfing, a choisi lui aussi de poursuivre sa route pour développer une approche particulière, avec Transurfing et hypno coaching.

A quoi se destine le nouveau Centre Transurfing Francophone, et à l’intention de qui ?

Il nous a fallu poser ces questions et formuler des réponses. Même si nous ne nous étions pas imaginés que nous incomberait cette tâche, nous nous y sommes rendus totalement car il nous est apparu évident par la suite que cette invitation de l’Univers était une très judicieuse réponse, autant à notre intention de faire « bouger les choses », qu’à notre ambition pour Transurfing, afin que ce modèle dont nous sommes passionnés, soit plus largement diffusé et permette à de plus en plus d’individus de transformer positivement leur vie et de s’accomplir.

Transurfing COMMUNAUTE

Ah ce plaisir des communautés qui font sens ! Plus on est d’individus à grandir en conscience et en réponse-habilité, plus les évolutions nécessaires se manifestent dans le Monde. Développer la communauté Transurfing via un Centre Transurfing Francophone que nous voulons inclusif, dynamique, interactif, soutenant, inspirant – est ce qui nous motive également. Pour le public, mais aussi pour ceux qui participeront à l’équipe de diffusion et à l’enseignement du modèle.

Être un créateur responsable et librement déterminé, cela s’exerce, cela se peaufine à un niveau individuel, mais pour beaucoup d’entre nous, cela se pérennise aussi via la connexion à une Communauté.

Votre avis nous intéresse ! Nous vous invitons à vous rencontrer en ligne pour en parler ENSEMBLE :

  • A ceux de « l’équipe » Transurfing

    qui nous lisent (toutes générations et parcours de formation confondus) : vous trouverez une invitation à une rencontre zoom dans votre boîte mail dans les jours qui viennent.

  • Pour les transurfeurs (qui ont effectué leur trajet complet en 4 modules) : Des webinaires réguliers de supervision, dont le 1er est fixé le 29 février, de 18h30 à 20h00. Réserver ma place à 1 euro >> ICI

Le concept : Des rendez-vous en ligne pour se retrouver plongés dans l’Univers de Transurfing – réfléchir et se développer ensemble, poser des questions sur notre pratique et les difficultés rencontrées dans nos réalités, approfondir un point théorique, … Une thématique vous sera souvent proposée. Soirées interactives gratuites animées par 2 experts Transurfing (et peut-être des invités surprise…)

Ces webinaires dont le but est de vous permettre de progresser dans votre pratique de Transurfing, ont pour objectif d’offrir un espace communautaire de partage et de lien qui soit stimulant, soutenant et inspirant.

Enfin, diffuser le modèle Transurfing plus largement, c’est autant aller vers de nouvelles personnes que de s’ouvrir à accueillir de nouveaux animateurs.

  • Pour ceux d’entre vous qui découvrent Transurfing

    Vous souhaitez en savoir plus ? Des webinaires réguliers d’introduction sont aussi prévus pour vous ! Nous vous invitons à nous rejoindre en ligne le vendredi 22 février, de 18h30 à 20h00 pour le 1er de ces webinaires. Pensez à réserver votre place gratuite en vous inscrivant >> ICI


Au rayon « news », il y aussi mon nouveau bébé
: vous le vouliez, le voilà le module 5 !


J’animerai un pilote de ce stage résidentiel, du mercredi 29 mai (18h) au dimanche 2 juin (17h) 2019, au merveilleux >>Domaine du Taillé en Ardèche.

Je vous préviens, regarder le site du Domaine du Taillé peut fortement vous influencer, c’est un pur endroit, parfaitement adapté à nos besoins pour un stage expérientiel totalement inédit, créé à l’attention des transurfeurs expérimentés désireux d’une vraie Master Class, pour aller plus loin dans leur pratique de Transurfing. Vous m’en parliez souvent, du module 5 à venir, comme d’une piqûre de rappel. La voici !

>> Infos et Réservations : contactez-moi sans tarder pour réserver votre place et recevoir les détails du programme.

Certes des approches plus « spécialisées » de Transurfing sont très intéressantes et certainement profitables, et nous continuerons naturellement à en faire le relais.

Ceci dit, nous nous sommes facilement rencontrés aussi, Gabriel et moi, sur la nécessité d’assurer les bases et de travailler leur intégration en profondeur. A moins d’un éveil fulgurant, on ne devient pas facilement transurfeur sans faire ses gammes. Aussi, les Master class c’est bien, mais elles ne remplacent pas la session complète des 8 jours de stage d’intégration et de pratique (4×2 jours) qui pour de très nombreuses personnes pratiquant le Transurfing, a été une expérience forte, au départ de laquelle elles ont pu acquérir des habitudes mentales et des comportements leur permettant de créer les réalités d’une vie plus pleine, heureuse et en adéquation avec les aspirations de leur âme.

Comme le dit Vadim Zeland, sans pratique, la lecture des cinq tomes de Transurfing ne vous apportera que la connaissance.

Transurfing est un modèle comportemental. Il n’est pas question de changer qui vous êtes, mais bien d’expérimenter ce qui se passe dans la réalité, lorsque vous réussissez :

  • A modifier la façon dont vous pensez et vous comportez,
  • A choisir délibérément votre état d’être et votre niveau vibratoire.
  • A utiliser la puissance et la clarté de votre coeur pour guider l’esprit dans la création du nouveau.

Plus simple à dire qu’à faire en vérité, pour se libérer des conditionnements et des gestes appris… Le travail d’accompagnement de ces subtils mouvements intérieurs pour s’aligner s’initie, s’exerce, s’ancre. Il est toujours très puissant de le faire en groupe. C’est à cela que vous invite le « trajet d’intégration et de pratique Transurfing », qui constitue une session de base et vous permet de construire des fondations solides à votre pratique créateur.

Retrouvez-nous en présentiel pour deux nouveaux groupes d’intégration et de pratique : 

En vous remerciant de m’avoir lue et au plaisir de votre participation à cette nouvelle dynamique et joyeuse Communauté Transurfing. Entre-temps, Gabriel et moi vous souhaitons à tous de belles créations et dans l’immédiat, une excellente journée !

Votre pré-printanière,

Tati Clara

-2019 : L’année de la Manifestation, dans l’énergie du 3

Ce passage de 2018 à 2019, dont j’entendais encore les rumeurs à l’heure où j’ai commencé la rédaction de cet article, est d’autant plus fort que 2018 n’a pas du tout été facile, manifestement dans l’énergie duelle et polarisée annoncée par la symbolique du nombre 2 qui lui correspond. 2019 accompagnée par l’énergie du sacré nombre 3, va permettre une réelle bascule. On peut l’appeler l’année de l’Observateur ou celle de la Manifestation : Notre travail d’alignement des dernières années va pouvoir porter ses fruits, nous inspirant de nous exprimer dans le monde, concrètement, au plus près de qui nous sommes vraiment, que nous avons pu découvrir plus profondément, que nous avons pu ou dû alchimiser, harmoniser au fur et à mesure des épreuves rencontrées.

Les 2 derniers jours de l’année et les premiers de la suivante sont toujours signifiants pour moi : le 30 décembre je fête mon anniversaire merci infiniment pour vos chaleureux messages ! Ensuite le réveillon et puis magnifiquement vierge, l’année nouvelle s’offre à moi. C’est comme une page non seulement blanche mais brillante de tous les possibles dont je m’applique à dessiner les contours et formuler les intentions, dans le secret de la période noire, sombre et froide qui précède. Les années se succèdent et la sensation, fidèle, se renforce : dès les premières heures de janvier je m’ébroue, je ressens une grande liberté, une énergie « de Dieu le feu », je me sens soulagée, délestée de l’année écoulée, que j’enlève de mes épaules comme un manteau passé devenu trop étroit.

Après avoir mené ma petite enquête, je suis heureuse de vous partager dans cet article mon enthousiasme et mes voeux pour que l’année 2019 et l’exceptionnelle énergie du 3 qui veille sur elle, soit celle de la Manifestation, d’une expression créative de l’unicité et de la grandeur de chacun d’entre nous.

Retour sur 2018, une année « 11 » et dont l’énergie est celle du nombre 2 par réduction : Ce fût laborieux, comme d’avancer dans le paté parfois… Il y avait l’envie de comprendre alors que dans la matière, « on » arrivait pas toujours à intégrer ces compréhensions qui, se vivant intérieurement, ont eu des difficultés à se réaliser concrètement. Notre mental imagine bien les choses, notre intuition aussi – disons qu’elles n’ont pas aisément pu se matérialiser, par manque de cohésion intérieure. 2018 a été très initiatique en ce sens, nous ayant donné à confronter et ressentir nos peurs, et possiblement de les dépasser. Voilà notre terrain de jeu élargi, notre zone de confort plus grande. L’énergie qui est là avec 2019, va nous offrir de nous expérimenter dans une version expansée de nous-même.  

Continuer la lecture

– 3 clés pour être ZEN avec TRANSURFING

Cet article participe à l’évènement « 3 habitudes indispensables pour être zen au quotidien » du blog Habitudes Zen.

Je découvre sur ce  blog un bon article, qui porte le séduisant titre : « Comment se foutre complètement de ce que les gens pensent de vous ? » Voilà qui est bien intéressant pour les transurfeurs et autres apprentis créateurs de réalités, qui me lisent.

Du point de vue de Transurfing – le modèle quantique de réalisation individuelle de Vadim Zeland qui nous apprend comment diriger notre réalité en connaissance des lois de l’Univers – se foutre de quelque chose équivaut à avoir une importance proche de zéro. Se foutre royalement de quelque chose irait encore mieux à la philosophie de Transurfing. Lorsqu’on parvient à faire baisser ses importances, on y gagne sur tous les plans :

  • Notre récupérons et concentrons notre énergie au service de la création de nos réalités
  • Nos tensions corporelles disparaissent
  • Notre état émotionnel se stabilise
  • Notre pensée se recentre
  • Notre intention et notre motivation se manifestent

 

Conclusion : Parce que l’importance est l’expression d’une résistance, lorsque nous sommes sans importance, nous sommes zen, notre niveau vibratoire augmente, nous voilà aimant et attractif, dans tous les sens du terme !

Quant au contraire, on se fait du mouron, quand on se sent frustré, offensé, agressif, angoissé, mal à l’aise, déprimé, autrement dit de pas zen à pas zen du tout, du point de vue de Transurfing, c’est qu’il y a de l’importance. Une évaluation distortionnée de la perception de la réalité. Ce sont alors nos filtres, nos schémas mentaux, nos peurs, nos habitudes… qui nous dirigent. Ce chemin est pénible, peu efficace, tristement répétitif, nous subissons la vie. Par contre, dès que nous basculons dans la posture de l’Observateur, nous prenons de la hauteur sur notre conditionnement. Nous percevons le schéma, nous l’observons et par là-même prenons le pouvoir sur lui, nous autorisant à créer une autre réalité, impulsée par la fameuse réponse créative préfrontale, nettement plus adaptée à la situation.

Dans son article, Olivier Roland nous donne l’excellent conseil d’ « Arrêtez radicalement de vouloir plaire à tout le monde ! ».

Je veux faire ici un clin d’œil à Caroline, une de mes stagiaires qui se reconnaîtra. J’ai retenu d’elle cette phrase magique qui lui a permis de basculer totalement dans son Observateur, lâchant ses importances, dans une situation de stage où elle se sentait rejetée : « Même Jésus n’a pas fait l’unanimité… ! » a-t-elle fini par me dire en se marrant.

Vouloir plaire à tout le monde est en effet purement déraisonnable – au sens propre du terme – et est la manifestation d’importances inhérentes à notre passé, à nos blessures…

« Autorise-toi à être toi-même et autorise les autres à être qui ils sont ». Vadim Zeland

Comme Olivier Roland, qui dit ne fonctionnez pas à la chaîne, ne copiez pas des normes déjà bien définies, Transurfing nous apprend à exercer notre libre arbitre par l’Observateur, et à nous dédouaner des balanciers qui nous imposent leurs règles et cherchent à nous pomper notre force vitale en provoquant nos émotions. S’autoriser à être qui on est vraiment et les autres qui ils sont est un enjeu majeur : Le ressenti d’être ZEN accompagne forcément cet état de non résistance à ce qui est.

Quant à la troisième clé proposée par Olivier Roland « Créez une liste concise de valeurs qui vous permette de vous concentrer sur l’essentiel », elle parle bien évidemment, du point de vue de Transurfing, de placer l’intention, d’être intentionnel. Si vous ne fixez pas d’objectif, de but bien défini et que vous n’êtes pas déterminés et prêts à les recevoir, vous allez flotter, subir la réalité, passer à côté de la réalisation de votre plus grand vous-même et de vos plus belles réalités. L’intention est une décision irrévocable. Une tension intérieure vers quelque chose, qui se traduit en actions.

Si par contre, vous vous exercez à passer les commandes à votre Observateur, vous expérimenterez la création en conscience des réalités auxquelles aspire votre âme. Dans ce mode de vie-la, chercher à être zen est une question qui ne se pose même plus.

En résumé, si vous voulez être zen au quotidien :

  • Arrangez-vous pour faire baisser vos importances.
  • Autorisez-vous à être qui vous êtes vraiment et laissez les autres êtres qui ils sont.
  • Occupez-vous de vos affaires, soyez intentionnel et actifs, en ce compris l’ouverture et la certitude de recevoir. Les petits coups de pousse de l’Univers, ça existe, quand on est aligné et intentionnel : en Transurfing ça s’appelle l’Intention Externe. Et hop, c’est l’Univers qui vient vers vous et déroule sous vos pieds un tapis rouge, vous facilitant l’accès à vos buts.

Ça se travaille, patience !

Merci de m’avoir lue, prenez grand soin de votre bien-être et de vos rêves !

Votre zen,

Tati Clara

 

– Histoire de voyager libre et léger

Toute démarche de développement personnel qui passe par une élévation de la conscience inclus forcément un détachement face à nos conditionnements et à nos émotions. Avec Transurfing, il s’agit d’exercer librement son pouvoir créateur, ce que la posture de l’Observateur rend possible. Nos plus belles réalités à venir seront forcément la création de notre Observateur, de notre conscience éveillée, de notre plus grand Moi, de notre Self, … bref, de cette partie de nous liée à notre âme et connectée au champ des possibles, qui plane bien au delà de notre esprit et de sa vision, distortionnée par le passé, des circonstances actuelles.

Parfait, voilà l’intention posée, mais au quotidien, dans la pratique ça se passe comment !?

Il ne s’agit pas que de décider que nous allons tout pré-frontaliser dorénavant pour que ça le fasse, mais bien de trouver les moyens de diminuer nos importances en priorité, pour éviter de créer du potentiel en excès. Le cerveau préfrontal est l’intelligence avec laquelle s’exprime et se manifeste le leadership de l’Observateur. Lorsqu’on veut lui passer le flambeau, l’Observateur aura – dans le cadre de sa mission de leader du système intérieur et des interactions avec l’extérieur – à cadrer l’esprit et à faire en sorte que ses frasques ne bousillent pas tous les plans élevés qu’il met en oeuvre pour notre plus grande joie.

Quand l’esprit (mental/ego) est dans le rouge, il fait n’importe quoi et si on se laisse déborder, il devient très difficile de le calmer mais tout aussi épuisant ensuite de tenter de rectifier les conséquences de ses éclats. Le dénominateur commun de tout ces programmes mentaux, la partie immergée de l’iceberg du conditionnement, Transurfing les nomme « importance ». Avoir une importance, être en importance, se traduit toujours par un investissement émotionnel excessif, un état d’être aveuglé par la défense d’une valeur ou dirigé par l’assouvissement d’un besoin.

Tout ce que l’importance nous aura fait penser, ressentir, agir, décider, parler, aura dans la réalité des effets tristement prévisibles : l’esprit ne « fabrique » jamais rien d’autre que ce qu’il connait déjà... En réalité il n’aspire à rien d’autre, dans sa vision étriquée polarisée des choses, qu’à nous octroyer un maximum de récompenses et à nous éviter un maximum de punitions. Le brave. Mais en fonction de quels critères ? Ceux qu’il a définis dans le passé, par rapport à ses expériences. Bonjour le contrôle et l’étroiteté du bac à sable… !

Vous (votre « âme ») avez envie de changer de réalités, l’esprit est satisfait quant à lui, de ré endosser tous les matins ce vieux costard bien trop porté. Il aime le connu, car selon lui votre sécurité en dépend.

En avançant dans la pratique de Transurfing, dans le but légitime de transformer nos réalités et de faire de notre vie une célébration, il y a cette période de passation du pouvoir de l’esprit à celui l’Observateur. Du point de vue émotionnel, c’est parfois assez mouvementé.

Pour réussir à élever nos états vibratoires intérieurs afin de créer plus librement notre vie, nous allons apprendre à laisser l’Observateur gérer les désalignements de l’esprit. Les comprendre et les accepter tout d’abord, les mettre à distance ensuite sans plus permettre que tout le système ne soit envahi et dirigé par ces mouvements émotionnels intérieurs, les schémas qui les motivent, et les scénarii récurrents qu’ils génèrent.

Il n’y a rien d’autre à faire, pour que le soleil brille, que d’écarter les nuages ! Il n’y a pas à créer le soleil, il est toujours là. Vadim Zeland n’a pas inventé que nous créons notre réalité. Nous le faisons « de droit Divin« . Il a clarifié dans son brillant modèle comment nous nous arrangeons pour créer les nuages qui nous empêchent de profiter du soleil.

Dans les groupes d’intégration et de pratique Transurfing, c’est le travail du module 2 : identifier les importances, expérimenter des outils pour les faire baisser, explorer tous les types de potentiels en excès et en libérer un bon nombre. Ouf l’énergie libre – dont se nourrit l’intention interne – circule beaucoup mieux. La légèreté caractéristique qui accompagne cet état de non importance est là. Et le travail de création s’en trouve énormément facilité, la voie est libre !

>> ICI Module 2 « Libre et Léger » à Lyon 10 et 11 novembre 2018

Et Si l’idée vous inspire d’expérimenter, ce weekend à Lyon, un processus libérateur, vous pouvez encore vous joindre au groupe avec lequel je travaillerai ces samedi et dimanche 10 et 11 novembre. Histoire de voyager libre et léger.

Je vous retrouve également à Paris bientôt, avec un nouveau groupe d’intégration et de pratique en 4 modules, à partir des 9 et 10 février prochains.

>> ICI Paris stage 2019 toutes les infos

Le stage pilote du MODULE 5 que j’ai créé à votre attention, se déroulera en France, du mercredi 29 mai (19h) au dimanche 2 juin (17h) 2019 – Les inscriptions sont ouvertes. Avis aux transurfeurs avertis : ça va déménager !

Contactez-moi sans attendre >> ICI

Je vous remercie de m’avoir lue et de votre engagement envers vous même. Aimez vous tel que vous êtes, unique et exceptionnel. Le monde, Votre monde, vous le rendra au centuple !

Votre animée,

Tati Clara

 

– Transurfing : une question de charisme

Avant de découvrir ce qu’est pour Transurfing le charisme, j’aimerais vous rappeler deux rendez-vous lyonnais pour cette fin de semaine :

  • Ce jeudi 25 octobre à Lyon, je vous invite à une rencontre Transurfing, que j’animerai à la Librairie Derain >> ICI Infos et réservations
  • Ces samedi et dimanche 27 et 28, j’animerai le 1er module du trajet d’intégration et de pratique d’un trajet Transurfing à Lyon (Bron). Ce weekend de stage s’adresse à toute personne adulte souhaitant faire bouger sa vie dans le sens d’une plus complète réalisation et de plus facilités. Être créateur de sa réalité, ça s’apprend. Ce module 1 remet en perspective les principes de Transurfing par l’expérience et la pratique, permettant de reprendre du pouvoir sur sa réalité en se réveillant d’un cauchemar où nous aurions à subir une réalité imposée qui se déroulerait en dehors de nous. Il reste encore la possibilité de s’inscrire dans ce groupe >> ICI Infos et réservations Lyon Module 1 Transurfing à Bron

Dans la pratique de Transurfing, les choses sont plutôt claires : soit on est en posture d’Observateur pour répondre librement et de façon créative à une situation, soit on est dans l’égo/mental ( l’esprit pour Transurfing) et on « tombe » dans un des trois rôles (guerrier/offensé/demandeur), rejouant les drames de nos vies. Là, l’importance bat son plein alors que le mental commente, suppose, calcule, se plaint,… C’est l’esprit qui siège sur la situation et soutient l’expression et la défense de l’ego dans ses réactions. Le ressenti est plus ou moins dans le rouge, la perception de la réalité filtrée.

En théorie on est donc soit dans l’Observateur ou alors c’est l’esprit qui a pris les commandes. A moins qu’en pratique on ne soit souvent en transition entre les deux ? Écoutez cela. Je vous ai déjà dit que rares sont ceux qui vivent un éveil fulgurant et irréversible. L’écrasante majorité d’entre nous avons à faire des gammes et à développer nos talents de transurfeurs progressivement. Nous alternons : tantôt aligné-e sur notre Observateur, soudain pris par les fantasmes et les caprices de l’esprit quand tout à coup surgit un événement dans la journée qui vient nous égratigner. Ainsi, chercher ailleurs que dans la banalité des situations de la vie, à s’éveiller, c’est se priver de bien des occasions d’aiguiser son Observateur et faire déni de notre nature ; l’être humain est pétri d’importance.

Le but n’est pas d’être toujours authentique, par exemple, ou de ne plus jamais être inauthentique, comme si cela se pouvait. C’est une quête vaine. Le but est de réaliser aussi vite que possible qu’on est pas authentique dans l’instant, et de rectifier. Par contre, si on est dans l’intention d’être vrai, au moment d’être inauthentique, et pour peu que notre attention est bien réglée sur ON pour s’en rendre compte, nos antennes ouvertes (en mode aware Jean-Claude VD), on peut sentir à l’intérieur de soi quelque chose qui se crispe, comme le signal d’un désaccord. Réjouissez-vous, votre Observateur est bien là. Ce que vous venez de dire ou de faire n’est pas vrai et est une réaction à un de vos schémas limitants. Ce signal est un appel du pied de votre Observateur qui saura comment vous sortir d’affaire si vous lui repassez la main. Parfait, choisissez maintenant les mots, l’action ou le comportement qui s’imposent pour rétablir les choses vers l’extérieur et l’harmonie en vous, en fonction de votre intention.

Vous voulez un exemple, en voici un personnel : C’était il y a longtemps, mais je n’ai pas oublié. Un ami me demande de passer avec lui chez quelqu’un que je ne connais pas, à qui il devait déposer quelque chose. A notre arrivée vers  21h (ce qui m’apparait comme tardif !), la personne qui n’avait pas été prévenue de notre visite, nous accueille poliment et me demande si je veux boire quelque chose. A ce moment là, je suis certaine qu’on la dérange. Ma réponse a fusé : à mon grand étonnement, je réponds « non merci on ne fait que passer, ne vous dérangez pas ». Je dis à mon grand étonnement car en réalité j’avais vraiment soif ! Immédiatement je ressens le petit bzzz intérieur, et courageusement je brave mon esprit et me lance tout de suite derrière et l’interpelle :

« Excusez-moi… Vous me proposez gentiment à boire et moi je refuse, par peur de vous déranger. Or j’ai soif c’est vrai. Merci de votre bon accueil, je boirais volontiers un verre d’eau». Et hop, réalignée l’affaire. Faute de quoi, c’est moi qui aurais été dérangée, désorganisée, désharmonisée à l’intérieur. Ce qui aurait aussi biaisé les choses à l’extérieur, du point de vue de la rencontre.

Alors je peux vous assurer que ça le fait ! ça intime le respect cette simplicité que de savoir montrer sa vulnérabilité avec tranquillité. Oser être qui on est vraiment. A l’intérieur de moi la différence vibratoire est palpable. Dans l’instant le résultat du réalignement de mon esprit sur mon âme est déjà là : Je me sens bien, mon cœur s’est ouvert et je ressens quelque chose entre de l’enthousiasme et de la sympathie, je me sens disponible à ce qui est, en accord avec moi-même, ce que notre hôte manifeste aussitôt en retour :

« Allons, allons, pas tant d’histoire ! Je ne m’y attendais pas, mais en fait je n’avais rien de spécial  faire et je suis vraiment heureuse de votre visite, venez-vous asseoir, mettez-vous à l’aise… » L’histoire n’aurait peut-être pas retenu mon attention ni permis que je m’en serve si sa fin n’avait été surprenante : Non seulement nous passâmes chez cette personne une soirée mémorable, mais aussi, ce fût entre elle et moi le début d’une grande amitié.

Oui, c’est bien cela la base du charisme. Quelque chose d’harmonieux entre ces différentes instances en soi, qui vous rend aimant (dans les deux sens du terme). Je ne m’en souvenais pas mais voici ce que j’ai relu dans le tome 3 de Transurfing, où Vadim Zeland nous dit que « le charisme est l’amour mutuel entre l’âme et l’esprit. »

Lorsque, via l’Observateur, nous mettons l’esprit au service de notre grandeur, sous la tutelle de l’Observateur dont l’esprit accepte le leadership, cela génère en soi de l’Amour. Vous voilà aimant. Et l’Univers, de vous répondre, en suscitant pour vous de l’amour chez les autres aussi !

Je vous remercie de m’avoir lue, à bientôt pour la suite de l’aventure Transurfing ! D’ici là, prenez particulièrement soin de vous et de l’harmonie de votre famille intérieure ♥

Votre dévouée,

Tati Clara

N.B. : Je prie les personnes qui ont reçu ma précédente newsletter en x x exemplaires de bien vouloir m’excuser : il y a eu un bug de script chez les développeurs de mon auto-répondeur. J’espère que cela ne se reproduira plus, merci pour vos adorables messages et de votre patience !