Archives de catégorie : Transurfing

Articles concernant le transurfing

– Le sens de l’engagement

Vous préférez m’écouter ? Voilà l’article en AUDIO :

Quelles sont les composantes principales à la base de l’intention de Transurfing en tant que détermination à agir et à recevoir ? De quoi se nourrit cette force d’action intérieure capable de lever le vent de l’intention externe par laquelle arrivent les évidences, les aides, les raccourcis, voire ce que nous avons l’habitude d’appeler des miracles ? Nous avions vu ensemble dans un article intitulé « La volition : un pas au delà de l’intention », que la volition était un des éléments de l’intention. Cet article a pour objectif d’en explorer un autre aspect, plus que déterminant. Je veux parler de l’engagement, énergie qui, de la connaissance de Tansurfing, peut vous conduire vers l’expérience Transurfing.

En effet, pour que se déclenche l’Intention externe par laquelle tout peut arriver, et parce que le monde miroir répond avec un temps de retard x, les co-créateurs que nous sommes sont amenés à être intentionnels certes, mais encore faut-il l’être dans la durée et avec une certaine dose de foi, pour qu’actions, persévérance et détermination se combinent, jusqu’à ce que ça fonctionne !

Vous savez, l’intention externe, c’est quand l’Univers déroule pour vous le tapis rouge, que les synchronicités pleuvent et que vous vous sentez littéralement transporté vers la réalisation de votre but, sans avoir plus rien à faire que d’admirer sa manifestation dans la matière se réalisant si facilement. L’intention interne c’est quand, au préalable, c’est vous qui alimentez le moteur en tête du convoi ; l’intention externe, c’est quand vous n’avez plus qu’à accrocher votre wagon à l’Univers qui prend le relais et vous locomotive pour vous (at)tirer vers un secteur des variantes où est déjà réalisé votre choix.

Oui, car il s’agit bien d’un choix. L’intention interne – lieu du libre arbitre que nous prétendons vouloir exercer depuis toujours –  résulte d’un choix conscient qui implique notamment de notre part de l’engagement.

C’est quoi au fait s’engager ?

Faites un instant rouler ce verbe sous vos sens, vous sentirez bien des énergies vous traverser ! C’est que le mot, fort, puissant, recouvre beaucoup d’aspects et s’engager peut être d’ailleurs tout aussi enthousiasmant qu’effrayant.

En voici les nombreux sens :

Mettre en gage, donner en gage. Gager, c’est parier. S’engager, c’est se mettre en gage soi, parier sur soi, s’offrir en garantie. Mais en garantie de quoi ? De devenir qui on choisit de devenir, de réaliser un projet inspirant, d’atteindre ses buts. Quand vous vous engagez, l’enjeu, c’est vous !

Engager c’est aussi Donner pour assurance, comme sa maison à des créanciers par exemple. S’engager, est s’assurer, par la force de la détermination à agir et à recevoir, qu’on arrivera à ses fins.

Un troisième sens est celui de Servir de caution à quelqu’un. Et quand ce quelqu’un c’est vous ? La caution, on la perd la plupart du temps n’est- ce pas, lorsqu’on ne respecte pas un contrat avec autrui ? Si vous n’êtes pas suffisamment déterminé, ici encore, le prix à payer, c’est vous, votre estime, votre contentement, votre accomplissement. La caution que vous pouvez perdre, c’est vous.

Ce sens-ci de l’engagement est probablement un de ceux qui sont liés à la peur (si vous en avez ressentie à la simple évocation du mot) :

Être engagé signifie également être lié par une promesse qui doit être exécutée, par une convention qui doit être respectée. Il faut, tu dois… Notre conditionnement sur cette question est bien coriace. Se peut-il que la peur de l’engagement tienne à ce que l’engagement apparaît ici comme une promesse qu’il faille éternellement tenir aux yeux de sa communauté ? Être engagé envers quelqu’un d’autre est un autre vaste sujet. Voyons déjà comme être engagé envers soi, en s’engageant à faire quelque chose, en engageant sa responsabilité ou en tenant simplement sa parole, comme il est largement admis que le font les Hommes d’honneur.

C’est qu’il il y a dans l’engagement de soi quelque chose de noble, qui pousse l’Homme vers le haut.

Engager c’est aussi fournir un emploi, une fonction, par un contrat déterminé, soit pour un temps, soit pour toujours. Et s’engager alors ? Se fournir à soi-même un emploi, une fonction, par un contrat déterminé, soit pour un temps, soit pour toujours. Vous engagez un collaborateur, et le collaborateur, c’est vous ! Vous êtes le patron et vous vous engagez pour accomplir une mission : celle de mener à bien les tâches que vous vous êtes assignées, et plus largement, celle de vous accomplir !

Engager veut autant dire faire entrer une chose dans une autre où elle est prise. Il y a ici une certaine idée, sinon de non-retour, de fermeté. Au figuré, s’engager c’est mettre le pied à l’étrier, c’est prendre action, choisir, préférer une voie plutôt qu’une autre et y avancer avec détermination, corps et âme, jusqu’à ce que votre monde miroir prenne le relais et réponde à votre vibration. Dans ce sens, s’il n’est pas interdit de changer d’avis on le verra plus bas, quand vous prenez un engagement, il n’est pas toujours si aisé de reculer.

S’engager c’est également commencer une lutte, un combat, voire une querelle, une discussion. Mais aussi alors, commencer une activité, un voyage, se mettre au service d’une quête, rejoindre une cause. S’engager, c’est donc plus que faire un premier pas.

Être engagé signifie par ailleurs, être empêché par une invitation antérieure d’en accepter une autre. Ici l’engagement pèse son poids. Vous vous étiez engagé et voilà qu’une proposition nouvelle remet le maintien de cet engagement en péril ? Qu’allez-vous préférer ? Pour quelles raisons ?

Dans son mode intransitif engager c’est induire, exhorter, pousser à quelque chose. Ce dernier sens nous montre que l’engagement procède d’un mouvement intérieur intime. Encore faut-il déterminer qui exhorte ou pousse qui à quoi ? Est-ce bien votre âme qui vous intime d’avancer dans une direction qui l’inspire ? A moins que ce ne soient les balanciers qui vous poussent à leur donner votre énergie, vos importances exacerbées qui induisent vos comportements et déterminent vos choix ?

Je me souviens si précisément de cet animateur, dans un stage de développement personnel qui, pour inviter l’assistance à percevoir la force de l’engagement, racontait ceci :

Ce soir, après avoir fini ici et effectué toutes mes tâches – et Dieu sait s’il y en a ! -, il sera plus ou moins minuit. Je sortirai alors et irai courir dans les rues glacées de Paris, dans ma tenue de jogging, et ce malgré le grand froid ! Croyez-vous que je fasse cela parce que j’en ai envie ? Non ce n’est pas ça, dit-il. Je vais le faire, mais uniquement parce que j’ai dit que j’allais le faire, point.

Beaucoup de nos petites peines et de nos grands désarrois, au niveau de l’amour que l’on se porte ou non, de l’estime que l’on a de soi – se nourrissent de notre auto jugement en réponse à la question : Ai-je fait/été ce à quoi je m’étais engagé d’être/faire ? S’engager à faire, dire ou être quelque chose et ne pas être sa parole, ça coûte cher et ça déstabilise n’importe qui, même un géant !

Rompre un engagement avec soi-même, quelque part, c’est se trahir.

L’engagement semble être un principe naturel, une forme d’éthique instinctive, quelque chose qu’on attend à priori de soi et des autres. Pourquoi ? Se pourrait-il que ce soit parce qu’elle sécurise, garantissant le respect de la plupart des lois, autant symboliques que physiques ? L’importance que l’on a sur l’engagement serait dès lors comme un nécessité de base, liée à notre instinct reptilien et à notre archaïque sens grégaire, dont les rôles sont respectivement de garantir notre survie individuelle et collective, et de nous offrir les meilleurs conditions pour nous développer et croitre – ce à quoi la vie nous invite naturellement.

Seligman et Peterson en 2003, ressuscitant le caractère en tant que concept de base de l’étude scientifique du comportement humain, se sont donné pour tâche d’établir une taxonomie du bon caractère.  Bien qu’ils reconnaissent que notre capacité à agir sur notre bonheur puisse être inégale et limitée (ce n’est manifestement pas la même fée qui souffle sur tous les berceaux), la clé, selon Seligman et ses confrères Ray Fowler et Mihaly Csikszentmihalyi, réside dans le caractère.

Fondateurs de la psychologie positive en 1998, ils sont en effet persuadés qu’il y a beaucoup de choses que nous pouvons faire pour vivre dans les niveaux supérieurs de notre échelle du bonheur et éprouver davantage d’émotions positives ainsi qu’une satisfaction abondante et authentique durable.

Travaillant à identifier les vertus humaines fondamentales, ils ont classifiés les traits positifs – les forces mentales et les vertus. Après de longues recherches, Ils ont ainsi abouti à une liste de vingt-quatre éléments, répartis dans six catégories générales : la sagesse, le courage, l’amour, la justice, la tempérance et la spiritualité. Il se fait que la force de l’engagement est au cœur de ces six vertus humaines, mais participe plus particulièrement de celles du courage, de la justice et de la transcendance. Voilà en quoi réside l’importance de l’engagement. Voilà pourquoi nous nous sentons si bien, tellement satisfaits et contents de nous, lorsque nous menons à bien ce à quoi nous nous sommes engagés. Voilà pourquoi aussi nous nous faisons tant de mal lorsque ce n’est pas le cas…

Ceci dit, selon Seligman, la psychologie positive n’a pas pour finalité d’indiquer quelles sont les forces et les qualités que nous devons adopter, mais plutôt quelles sont les conséquences de nos choix.

Il n’est bien évidemment pas interdit en effet de changer d’avis, heureusement non ! Nous pouvons (presque ?) toujours faire un autre choix, nos engagements changeront à la mesure. L’idée est que, si vous choisissez de renoncer à un engagement, de le faire avec conscience et excellence, de le faire avec tout autant de noblesse et de responsabilité que celles à démontrer dans l’engagement. Sans culpabilité, sans remords, si possible avec joie, mais, en en assumant les conséquences.

S’engager c’est plus que d’être sa parole ou une force d’action dans la durée et la détermination tranquille, s’engager transcende aussi l’expérience et élève la vibration :

Mihaly Csikszentmihalyi quant à lui, a observé que le niveau de satisfaction de l’individu s’élève lorsque celui-ci est engagé dans des actions où il met son ego de côté. En donnant de notre temps aux autres, nous nous oublions et oublions donc ce qui nous rendait soucieux. Conséquence immédiate : les importances baissent, libérant de l’énergie. C’est ce que Csikszentmihalyi, appelle vivre une expérience optimale, une expérience autotélique ou le flow : une situation dans laquelle l’attention est librement investie en vue de réaliser un but personnel, parce qu’il n’y a pas de désordre qui dérange ou menace le soi.

C’est par l’action engagée que nous pouvons le connaître ce fameux flow. En état de flow dit-il, les gens sont durablement concentrés sur l’objectif à atteindre, ils sont au maximum de leurs capacités, mobilisent toutes leurs compétences et utilisent au mieux toutes ressources à leur disposition. Plus ils pensent qu’ils vont réussir, plus ils sont envahis par une émotion (ressentie physiquement, souvent sous la forme d’un « frisson dans l’échine ») qui les porte, comme s’ils étaient sur un petit nuage : rien ne semble pouvoir les arrêter !

Les liens avec Tranurfing sont évidents :

Voilà une belle expression de l’engagement âme, esprit, intention dans une direction, qui provoque dans la présence ce délicieux et précieux « flow », que nous pouvons percevoir physiquement. La vibration est haute à ce niveau. Transporté vous devenez irrésistiblement transportant, et l’intention externe ne peut faire autrement que d’être au diapason.

L’engagement : thème du module 5

Dans le trajet d’intégration et de pratique de Transurfing en quatre modules : Diriger sa vie, Librement et légèrement, Comme dans un jeu, Où tout est possible…, il me semble aujourd’hui que manque le cinquième aux apprentis transurfeurs que nous sommes : un module qui aura pour thème « Je m’y engage! »

Sortir de l’intention dont nous connaissons bien la nature souvent velléitaire, nous mettre en action (la volition) et nous engager durablement dans nos projets, mais aussi dans la transformation de nos croyances, de nos pensées, de nos réactions, de nos habitudes pour créer de nouvelles réalités, passe par un nécessaire engagement. C’est à cet engagement que vous invite le module 5 que je travaille à créer pour vous avec beaucoup de joie et dont je vous reparlerai très vite. Si vous êtes inscrits sur www.taticlara.com vous recevrez les informations en priorité.

Une chose en son temps :

Si vous qui me lisez n’avez pas encore accompli le trajet de base de Transurfing, l’invitation vous est lancée de le faire prochainement à Paris où démarre un groupe les 9 et 10 décembre prochains, ou à Ittre (Brabant wallon) à partir des 13 et 14 janvier 2018. Il reste à ce jour encore quelques places dans ces deux groupes. Allez-vous faire ce pas et y accrocher votre wagon ?

>> ICI stage PARIS – Toutes les informations

>> ICI Stage ITTRE – Toutes les informations

Je reste à votre disposition pour toute question. N’hésitez pas à visiter l’onglet >>Témoignages pour découvrir ce que disent d’anciens stagiaires de leur trajet, ou le site du Centre Francophone Transurfing, pour plus d’informations sur le contenu du stage :

>> ICI www.transurfing.fr

Merci de m’avoir lue ou écoutée, je vous souhaite de vous engager pleinement dans la réalisation de vos aspirations les plus authentiques. Et si votre monde met du temps à vous répondre, surtout tenez le cap ! Restez engagés et surtout, réjouissez-vous déjà. La gratitude attitude devient votre nature. Ce que vous avez choisir de faire, d’être ou d’expérimenter existe déjà quelque part en dehors de notre perception et vous serez donné, tôt ou tard.

Votre bien couverte et engagée,

Tati Clara

– Agenda conférences, stages et témoignages vidéo

Je suis heureuse de vous informer dans cet article des différentes propositions organisées à votre attention dans le but de découvrir, d’intégrer et de pratiquer le modèle de réalisation individuelle quantico-dynamique Transurfing de Vadim Zeland, qui nous apprend comment nous comporter pour réussir à diriger notre réalité.

Tout un programme !

Conférences :

  • La causerie d’introduction à Transurfing à Ittre de ce vendredi 24 novembre 2017 était très cosy. Merci encore pour ceux qui y étaient, de votre participation !
  • Une seconde causerie en co-animation avec Sonia De Vos est annoncée le jeudi 14 décembre à 19h dans le superbe cadre du centre culturel le LA du Hautbois, 13 rue du Hautbois à 7000 Mons. Ceux qui souhaitent joindre l’utile à l’agréable pourront s’y restaurer, avant ou après la conférence. On vous y attend nombreux, Sonia et moi, pour vous parler de Transurfing, répondre à vos questions et échanger avec vous à cette occasion.

>> ICI L’invitation pour la conférence du 14 décembre

Stages :

Il y a encore quelques places dans les deux prochains groupes d’intégration et de pratique en quatre weekends qui se déroulent à Paris et à Bruxelles (Ittre) cet hiver :

  • Trajet Transurfing en 4 weekends à PARIS, à partir des 9 et 10 décembre 2017

>> ICI Trajet PARIS toutes les informations

  • Trajet Transurfing en 4 weekends, à ITTRE (sur le ring Ouest de Bxl), à partir des 13 et 14 janvier 2018, en co-animation avec Sonia De Vos

>> ICI Trajet Transurfing ITTRE toutes les informations

Témoignages :

Vous avez lu Transurfing et vous aimeriez apprendre à pratiquer le modèle ? Vous n’avez pas lu Transurfing mais vous avez envie d’enchanter votre vie, de la prendre mieux à bras le coeur et de réaliser sans plus attendre les aspirations de votre âme ? Le trajet Transurfing est une dynamique puissante et transformatrice, voici ce qu’en disent deux stagiaires que j’ai eu la joie d’accompagner cet été :

 

L’Université d’été Transurfing 2018 quant à elle est fixée  du samedi 21 juillet (18h) au mardi 31 juillet (11h). Je ne sais pas encore où elle siégera exactement, mais soyez certains que ce sera en France, dans un très beau lieu et bien évidemment au soleil !

En ce qui concerne le programme, il est en cours de création pour une édition unique, comme à chaque fois ! si vous êtes inscrits sur le bog, vous recevrez rapidement les compléments d’information. Bloquez déjà les dates dans votre agenda et contactez-moi si vous voulez prendre option !

Quand à moi je vous retrouve très vite pour vous parler ici :

  • De l’engagement, thématique majeure pour les co-créateurs conscients
  • A ceux qui ont déjà fait le trajet 4 modules Transurfing, pour vous parler du module 5 qui est en cours de création afin de répondre à la demande de nombreux transurfeurs qui me l’ont réclamé. Vous savez, la piqûre de rappel !
  • Et bien entendu de l’Université d’été Transurfing 2018, avec un programme interdisciplinaire et transversal unique pour booster votre intégration.

D’ici là portez-vous bien, couvrez-vous bien et n’oubliez pas les plaisirs d’Hiver ! Veillez peut-être à consommer régulièrement de la vitamine C, et D également si vous habitez nos régions du Nord en ces temps où la lumière baisse.

Au grand plaisir de répondre à vos questions et de vous accompagner dans l’aventure Transurfing, en groupe ou en coaching individuel.

Votre bien dévouée,

Tati Clara

 

 

 

 

Université d’été Transurfing : possibilité d’y séjourner hors session

D’ici quelques jours l’Université d’été Transurfing 2017 ouvrira ses portes. A moins de recevoir des inscriptions de dernière minute encore cette semaine – ce ne serait pas la 1ère fois ! – il reste encore des places au superbe Domaine de Castillou.

>> ICI Flyer  Informations générales

>> ICI Université d’été Transurfing 2017 – Intervenants & Programme

>> ICI Présentations vidéos

Message à ceux qui se tâtent encore : prenez contact avec moi sans plus attendre. Si l’envie est là, osez simplement faire ce pas car votre participation à ce stage peut vraiment tout changer pour vous !

Message aux anciens, c’est à dire à ceux qui ont déjà par le passé accompli leur trajet d’intégration et de pratique, et qui auraient envie de prendre quelques jours de vacances dans la dynamisante et inspirante ambiance Transurfing, sans participer aux sessions (nous serions ensemble aux repas et pendant les temps libres) :

Il vous est possible de résider sur place sans faire le stage, au tarif préférentiel de  l’Université d’été Transurfing de 70 euros en pension complète en chambre à partager (soit +- 40% en dessous du prix habituel), pour une durée de séjour au choix, entre le 13 et le 23 août.

Voici le lien vers l’article de présentation du Domaine de Castillou (Luc-Sur-Aude, à 35km au sud de Carcassonne, en pays Cathare) et le lien vers une petite vidéo d’ambiance.

> ICI Le Domaine de Castillou : Un lieu exceptionnel

Au plaisir peut-être de recevoir encore votre inscription pour ce magnifique stage, si vous ne l’avez pas encore fait ou si vous avez envie de revenir pour revivifier et approfondir votre intégration de Transurfing dans votre vie – là non plus ce ne serait pas la première fois et le programme est unique à chaque édition OU pour un séjour parmi nous, hors session.

  • Contactez-moi rapidement par mail ou par téléphone pour une inscription au stage
  • Contactez directement Constance au Domaine de Castillou, pour une inscription séjour hors stage duchampconstance@gmail.com

Je vous souhaite encore un très bel été, dans la joie et la légèreté !

bien chaleureusement à vous,

Claire van Gheluwe, votre Tati Clara

– Université d’été Transurfing : un laboratoire quantique de développement personnel

Tout bientôt, l’université d’été Transurfing ouvrira à nouveau ses portes pour y accueillir les participants de cette édition 2017 spéciale « guérison ». Cet été, le stage résidentiel intensif d’intégration et de pratique Transurfing par approche pluridisciplinaire se passe du 13 au 23 août au Domaine de Castillou, un lieu plus qu’exceptionnel, aux confins du pays Cathare, En bas de cet article, recevez les messages audio et vidéo de l’équipe pédagogique et logistique de pointe qui vous accompagnera dans ce trajet étonnant pour booster vos talents créateurs.

>> ICI les informations générales

>> ICI Intervenants & Programme

J’ai l’habitude de dire que l’université d’été, c’est un véritable laboratoire quantique de pointe de développement personnel. Pourquoi ? C’est l’aspect expérientiel et pluridisciplinaire qui y prédomine, vous permettant de solliciter plusieurs de vos canaux d’apprentissage et de faire des ancrages qui favorisent tous deux l’intégration. Chaque formateur et expert est invité à y partager ses plus récentes compréhensions, découvertes et techniques et à vous entraîner à faire des liens avec votre réalité. Ils vous les transmettent dans une ambiance conviviale que tout porte à être exceptionnelle, contribuant à faire de ce stage un écrin pour votre travail de laborantin,  boosté par le groupe.

Sur le chemin de la connaissance de soi, de la compréhension du monde et de la recherche d’une vie pleine et accomplie, Transurfing apparaît comme une véritable aubaine. Voilà un modèle simple, pertinent, qui nous enseigne avec finesse comment tirer les ficelles d’une réalité qui ne se déroule pas sans interagir avec chacun, loin s’en faut.

Pourtant, comprendre intellectuellement Transurfing, même si sa lecture nous a transporté ou fortement inspiré, n’est souvent pas suffisant pour parvenir à diriger sa réalité. C’est qu’il y a, en rapport à ces nouveaux paradigmes qui nous élèvent au rang de co-créateurs, à se libérer des forces et conditionnements auxquelles nous répondons inconsciemment et à se réveiller sur la nature de cette danse créatrice avec l’Univers – à en apprendre les règles. Nés dans un monde héritier des fatalisme et déterminisme auxquels les siècles précédents nous ont plus qu’habitués, un temps est nécessaire pour transformer et ouvrir notre regard. Au plus profond de soi, se réveiller signifie allumer en soi la lanterne qui éclaire le panneau : « quoi qu’il arrive, je suis – de près ou de loin – responsable de ce qui se passe ». Responsable, non pas coupable comme les francophones en confondent souvent les sens, mais responsable dans le sens habilité à répondre. Transurfing nous apprend à développer nos compétences, à entrer dans un dialogue conscient avec tout ce qui est. La réalité étant par nature changeante, peu importe le point de départ d’un situation x qui survient – désagréable/agréable -, admettez par principe que vous y êtes pour quelque chose même si vous ne voyez pas encore comment. Mais rien n’est figé, cette situation évoluera, elle n’est toujours qu’un nouveau point de départ. Et c’est là précisément que votre habilité à y répondre fera désormais toute la différence. D’une petite contrariété vous pouvez l’empirer et co-créer un chaine d’inconvénients ou même de drames épouvantables en cascade. Ou au contraire, par votre attitude et votre posture alignées, faire basculer la situation vers sa variante positive, qui vous entraîne vers plus de positif et vers des réalités qui vous sont de plus en plus favorables/agréables. Rappelez-vous, le monde vous répond ! Mais il le fait avec un temps retard bien évidemment. Vous commandez, il prépare votre commande et vous livre, un temps x plus tard.

Aussi, il n’est pas nécessaire de faire une longue apnée analytique de votre passé pour comprendre de façon détaillée en quoi vos réalités désagréables sont une manifestation en miroir d’intentions inconscientes, et pour reprendre votre pouvoir. Avec Transurfing, on démarre d’ici et de maintenant et on apprend avant toute chose à reprendre son pouvoir sur le dialogue permanent qu’on a, à l’intérieur de soi (car l’Univers entend !) et à l’extérieur, en réponse aux autres et aux circonstances de l’existence.

Souvent, ce qui nous retient d’embrasser véritablement la grâce de la co-création permanente, ce sont des scories émotionnelles et des systèmes de défense mis en place par l’ego pour nous protéger d’avoir à revivre des situations ou des émotions désagréables, qu’il juge toujours en négatif. Imaginez : si nous le laissons prendre les commandes et dans la mesure où bien qu’il y ait dans la vie toutes les nuances, il donne systématiquement tort à toute couleur n’étant pas pure, il fera la gueule et vous direz : sale journée. Sous son contrôle les options se restreignent, car il ne tire son enseignement que du passé. Bonjour les récurrences, les scénari en boucle. A l’université d’été Transurfing, et plus particulièrement dans cette édition 2017 dont la thématique est la guérison, nous accordons le temps nécessaire à détricoter les fils de nos importances et à guérir ce qui demande à l’être, pour libérer l’énergie, augmenter la vibration et atteindre la facilité et la fluidité caractéristiques de ceux qui créent leur réalité en conscience.

Transurfing… me voilà bien intarissable. Je ne vous dirai jamais assez à quel point ce modèle, ingénieux comme le sont souvent les choses simples, est puissant. Et comme il vient répondre à nos aspirations les plus intimes et douloureuses parfois, d’avoir plus de contrôle sur ce que nous vivons. Oui, j’ai dit contrôle. C’est en effet ce qu’on obtient, lorsqu’on parvient à faire lâcher prise au mental et qu’on renonce, à son niveau, à vouloir contrôler.

Mais revenons à l’université d’été. Le groupe est bien constitué et pourtant à ce jour il reste encore quelques places. Par expérience, je sais que quelques uns d’entre vous vont encore se joindre à nous. La question est qui sont-ils ? Vous, qui me lisez peut-être !? Votre cousin, qui va débarquer bientôt chez vous l’âme en peine ? Votre babysitter ? Votre mari ou votre fille ? Quelqu’un dont les projets viennent de tomber à l’eau ou quelqu’un qui attendait, pour voir, ce que l’été allait bien lui proposer ? Je n’en sais rien, je suis curieuse, c’est tout. Et à mon niveau, je m’ouvre simplement à les recevoir. De votre côté, vous entendez peut-être cet appel et en vous quelque chose qui vous dit : vas-y, bouge, c’est ta chance ! Que chacun se reconnaisse, le groupe sera de toute façon parfait tel qu’il sera, Je me tiens d’ici là à la disposition de chacun pour répondre à toutes vos questions.

Que vous dire de plus, si ce n’est que participer à cette aventure aura un impact concret sur votre vie et votre perception des choses, au delà de faire de vous de bien joyeux transurfeurs, équipés d’outils, initiés à des pratiques et forts d’expériences qui changeront pour toujours votre rapport à la vie, la colorant de la plus délicate des humeurs. Non, la réalité ne se passe par en dehors de nous, oui nous avons le pouvoir de la diriger vers la meilleure des variantes qui soit. Voilà la passionnante aventure à laquelle vous convie Transurfing.

Voici un apetizer pour vous permettre de percevoir l’énergie de notre lieu de résidence :

>> ICI vidéo balade au Domaine de Castillou

Et voici vos coachs pour cet été, découvrez le message qu’ils vous adressent. Ils préparent déjà leur valise, et vous ?

Véronique Simon – Atelier sur l’estime et l’amour de soi + en option massage « Toucher Lumière » :

Blaise Magnenat – Atelier Univers Parallèles >> ICI audio

Olivier Masselot vous présente son Atelier M.A.P. 3 portes pour se remettre dans la Présence :

Marie Vialle – Ateliers matinaux de Do-In et de Tai Chi

Alice Le Goff – 2 ateliers de Waga (yoga dans de l’eau à 33°)

Claire van Gheluwe, assistée par Sonia Devos – Trajet Transurfing – Atelier d’écriture – Ateliers d’initiation à la guérison quantique :

En option :

  • Les merveilleux massages relaxants et guérisseurs, aux huiles pures aromatisées maison, de Emmanuelle Souriau  >> ICI sa vidéo
  • Les massages harmonisants de Véronique Simon, qu’elle donnera en option durant son séjour parmi nous (voir sa vidéo plus haut)
  • Une séance de biorésonance avec Blaise Magnenat >> ICI plus sur la biorésonance

Messages bien reçus ? Merci de m’avoir lue et au plaisir de répondre à vos questions et commentaires.

Tati Clara

L’université d’été Transurfing, est un stage résidentiel, intensif, immersif, holistique et joyeux de défragmentation et de nourrissement à tous les niveaux de votre être, pour vous sentir un et un avec le tout, votre Observateur bien en place et sur les starters pour vous créer d’heureuses réalités, comme Transurfing nous en donne un mode d’emploi simple et ingénieux.

Vous plongez ?

 

– Transurfing, des nouvelles d’une communauté de conscience qui (nous) grandit

S’il est passionnant de vivre à l’ère d’un changement de paradigmes aussi important que ceux établis par la physique quantique, qui nous place face à nos réalités en créateur responsable, ce n’est pas toujours confortable pour autant. Ça l’est d’autant moins que notre environnement direct et les personnes qui nous entourent n’ont pas forcément revisité en même temps que nous leur carte du monde… Ce que nous vivons parfois comme une révolution intérieure et nous pousse à remettre les choses en question au regard de nos compréhensions nouvelles, ne trouve pas toujours d’écho dans nos contextes quotidiens. Aussi, le travail sur soi en groupe est une approche qui peut donner un beau souffle et permettre de mieux intégrer dans sa réalité ces compréhensions/transformations intérieures, tout en créant une communauté qui nous donne à être.

Au-delà de nos paysages relationnels habituels : nos familles, nos collègues et nos amis (dont ceux qui disent ne change surtout pas !), existent les personnes que l’on croise dans la vie de façon plus ponctuelle, ceux que l’on rencontre sur le chemin du développement personnel, du questionnement existentiel, de l’ouverture et de l’acceptation de soi, de la conscience, de la guérison, de la quête de la liberté d’être soi, … Ceux-là forment une famille plus large, libre, appelée par certains la famille d’âme ou celle des co-créateurs, Une trame, un maillage souple et invisible les relie comme autant de cellules d’un seul grand corps qu’ils participent en conscience à élever.
Continuer la lecture